Dernier avertissement aux hommes coupables de violences conjugales des chiffres effarants !


Le Maroc a lanc mercredi 25 novembre la 13me campagne nationale de sensibilisation pour combattre les violences faites aux femmes. Cest la ministre de la solidarit, de la femme, de la famille et du dveloppement social Bassima Hakkaoui qui la annonc en grande pompe, dvoilant le slogan de cette campagne, qui adresse un dernier avertissement aux hommes qui violentent (et violent) leurs femmes. Les chiffres de ces violences sont la limite du scandale
Avant, le slogan dune prcdente campagne tait accepterais-tu dtre une fripouille (traduction approximative du terme chmata ) ? Mais il semblerait que puisque les actes de violence conjugale se poursuivent, la rponse est oui. Alors le ministre passe la vitesse suprieure, basculant du conseil la mise en garde svre, avec ce nouveau slogan : Dernier avertissement le coupable sera sanctionn . La prochaine tape sera donc la sanction
Pourquoi dernier avertissement ? Parce que la loi sur la lutte contre la violence faite aux femmes est annonce pour les prochaines semaines, aprs quelle ait t enterre dans les sombres tiroirs du ministre depuis 2013. Cette anne-l, Bassima Hakkaoui avait soumis un projet de loi pour sanctionner les maris violents, mais elle avait t prie de revoir sa copie suite aux rserves mises par nombre de ministres, dont celui de la Justice Mustapha Ramid, lhomme qui entrevoit de faire bnficier des circonstances attnuantes les crimes dhonneur
Il sera trs difficile de faire passer ce projet de texte car non seulement le gouvernement actuel est conservateur et reprsente les larges franges de la population qui sont elles aussi conservatrices, mais la socit elle-mme est patriarcale et rechigne donner leurs droits aux femmes, ainsi quon la pu voir lors de la discussion sur lgalit en hritage.
Il faut dire que laffaire nest pas gagne en matire de justice puisque le tribunal de Larache vient de juger et condamner un homme qui a taillad le corps de son pouse au couteau fin pour la simple raison quelle a os demander le divorce Verdict : 30 mois de prison, et 100.000 DH de dommages-intrts. Il manquait tout de mme les flicitations des juges En effet, vu les dgts physiques et psychiques infligs la jeune pouse, la famille de cette dernire a eu raison destimer le jugement trop clment.
Les violences conjugales en chiffres :
Selon une enqute du HCP ralise en 2009 et rien nindique que les choses se soient amliores dans lintervalle sur les violences lencontre des femmes ges de 18 64 ans, prs de 6 millions de Marocaines ont subi un moment ou un autre de leur vie un acte de violence, notamment psychologique (4,6 millions de femmes), physique (3,4 millions), sexuelle (2,1 millions), attentatoire leur libert (3 millions) et, enfin, conomique (178.000).
Une autre tude, mene par le ministre de la sant, montre que sur une population de femmes prises en charge par les services publics, ce sont les femmes maries qui sont le plus exposes aux coups. Un chiffre, approximatif, est assez loquent : plus de 40% des femmes maries sont viol(ent)es par leurs poux, principalement lors des premires annes de mariage. 56,3% des femmes victimes de violences conjugales ne travaillent pas, raisons conomiques obligent
Enfin, les violences conjugales sont 97% des cas le fait des hommes, ce qui signifie, mme dans une infime partie, quil existe une forme de violence conjugale inverse. Mais dans lun et lautre cs, les tabous sociaux et les contraintes familiales empchent les conjoints victimes de brutalits daller en justice, ce qui signifie que les chiffres mentionns, fonds sur des tmoignages ou des plaintes, sont encore bien en-de de la ralit.