Premire grande sortie de Hamid Chabat, secrtaire gnral du parti de lIstiqlal, depuis les lections Et ce qui est bien avec lhomme, cest que rien ne leffraie, pas mme les contre-vrits, et encore moins la langue de bois. Invit jeudi 26 novembre lmission 90 minutes pour convaincre sur Media1TV, il a dit sa vrit, dfaut de dire les vrits, en parlant de lui la 3me personne Verbatim.

Sa dfaite Fs. Le journaliste Youssef Belhassi lui demande sa raction sur la dfaite politique dans laquelle le parti a t exclu des grandes villes Rponse : Hamid Chabat est Fs depuis 1992, soit 23 ans il est temps que, mme pour les Istiqlaliens, on se dise que cest assez (baraka ! en VO), au nom de lalternance le journaliste insiste : Personne ne rejette le pouvoir . Rponse : Oui, Hamid Chabat ne recherche ni le pouvoir ni les postes
La sortie du gouvernement. Ce ne sont pas les fonctions ministrielles qui font les militants le parti de lIstiqlal na pas libr le Maroc pour tre au gouvernement. LIstiqlal travaille pour le peuple et uvre pour son bien-tre
Lautocritique. Le journaliste demande si lautocritique dont se rclame Chabat part rellement dune conviction ou nest-ce quune manuvre ? Rponse extraordinaire : Est-ce un mal de faire des manuvres ? Nous sommes engags dans une bataille politique On prpare lavenir .
Sa dmission. Les journalistes demandent Chabat les raisons pour lesquelles il na pas dmissionn, malgr son propos sur son dpart si lIstiqlal na pas la premire place. LIstiqlal est arriv premier, avec plus dun million de voix Quant la dmission, ce nest pas le comit excutif (CE) qui la dcide, mais le parlement du parti, savoir le Conseil national (CN). Or, lordre du jour du dernier CN, prpar par le CE, voquait un congrs extraordinaire en vue du dpart de la direction, et le CN a dit non. Cest a, notre morale en politique Cest laborieux mais a se tient a se tient moins quand on sait comment est form le CN du parti, truff damis de Chabat. Mais Yasmina Baddou, membre du CE a qualifi le secrtaire gnral de trahison Rponse : Un responsable doit tout assumer et moi, je suis quelquun qui pardonne . Un aveu, donc, du vent de fronde qui souffle au sein du CE.


La contestation au sein du CE
. Quels sont vos problmes avec le trio frondeur Hjira-Ghellab-Baddou, sachant quils vous accusent de flonie ? . Chabat : Il faudrait leur poser la question eux, et tout cela est bien normal . Mais certains dirigeants du CE ont dclar tre en contact avec des gens extrieurs au parti, insistent les journalistes Rponse de jsuite de Chabat : Au comit excutif, nous excutons, mais personne na le pouvoir de dcision, qui appartient au CN alors comment et pourquoi tre en contact avec des tiers si lon ne dcide rien ?... .

Les lections. Si nous tions rests au gouvernement, nous serions classs 5me et pas 2me Mais nous avons quitt le gouvernement, de par notre propre volont cat le systme de tlcommande nexiste plus au Maroc .
Son chantage (suppos) lEtat, comme cela a t rapport dans les mdias. Tout cela, ce ne sont que des fuites et indiscrtions et si le ministre de lintrieur na pas dmenti, cest son affaire ; moi, je vous le dis, je lai appel le 4 septembre et lui ai dit que les gens sont empchs de voter. Je lai donc exhort assurer lordre avant que les choses ne drapent. Est-ce un chantage, cela ? Hamid Chabat botte en touche et rpond ce quil veut, malgr la gravit des accusations portes contre lui, et qui nont jamais t dmenties par le ministre de lintrieur, qui ragit pourtant souvent aux crits et propos des mdias.
Les relations avec le PAM. Nous tions convenus au dbut du processus lectoral dune mthodologie dmocratique. Mais pour llection de la Chambre des conseillers, et bien que nous ayons t les premiers, le PAM a prsent son candidat . Une rponse qui ne veut rien dire, raison pour laquelle le journaliste riposte en citant le porte-parole istiqlalien qui parlait du PAM comme parti dominateur . Chabat rpond alors que chacun a sa dfinition de la domination .
Son avenir lIstiqlal. Avez-vous lenvie de vous faire rlire la tte de lIstiqlal ? . Bien entendu, bien sr Y a-t-il quelquun qui refuserait de diriger ce grand parti ? Au moins, cest clair.
Les accusations portes contre Abdelilah Benkirane sur ses relations avec Daech et le Mossad. Je ne lai jamais accus, mais jai pos une question, demandant une clarification . Le journaliste demande sil pourrait penser sexcuser Dans toutes les dmocraties, le discours de lopposition est muscl ! . Pas de rponse sur des excuses ventuelles
Et le cas Mohamed Louafa ? Le cas de Mohamed Louafa nest pas le mme que celui dAbdelouahed el Fassi. Je ne lui ai pas retir son appartenance lIstiqlal et donc, il devra se conformer au rglement du parti, et jen discuterai avec lui . Devra-t-il dmissionner du gouvernement ? . Rponse de Chabat : Mais non de toutes les manires, le gouvernement est en fin de course .
Laudience de Mohamed Abdelaziz par Bouteflika. Cest une chose trs naturelle, Bouteflika a reu son fils. Cest lui qui la fait Cest lAlgrie qui a fait le Polisario Nous revendiquons toujours Tindouf et ct, car si nous avions Tindouf, nous naurions pas ces drapages scuritaires Cela narrangera pas les relations avec lAlgrie, avec un Etat qui soutient dsormais les Kabyles et le chef de lIstiqlal qui demande une partie du territoire de nos voisins mme si, historiquement, cette partie appartenait au Maroc
Abdelilah Benkirane. (Ton conciliant) Il matrise beaucoup de choses, il sait y faire en polmique et parle souvent spontanment, mais il est arriv un moment difficile, laprs-2011. Un manque dexprience a fait quil y ait loignement entre Istiqlal et le PJD. Ssi Benkirane aura laiss son empreinte dans le Maroc de la constitution 2011 . La rconciliation, cest pour bientt alors ?...
En un mot, comme en cent, nous aurons encore droit Chabat pendant de longues annes. Nous aurons encore entendre et voir ses sorties dfiant toute logique. Et les Istiqlaliens ne sont pas encore sortis de leur (long) tunnel, mais il faut dire quils lauront en quelque sorte voulu car il ny a pas de relve convaincante parmi les dirigeants qui pourraient prendre la relve de Chabat.
Un homme politique est quelquun qui sait reconnatre ses erreurs et ses dfaites. Chabat ne le fait pas et se maintient en poste. Ses pairs dirigeants ne le font pas non plus en reconnaissant leur erreur davoir soutenu leur SG, et uvrent se maintenir leurs postes actuels. Les plus en vue de ces dirigeants sont craintifs, nosent pas affronter le chef, apprhendent de bousculer leur CN.
Lre des Boucetta, des Douiri, des Khalifa et des Louafa est bel et bien rvolue On est pass des mastodontes aux petits pontes .
LIstiqlal y perd, et le Maroc aussi.