L'initiative du prsident Bouteflika pour trouver une solution la guerre Ghaza a eu un cho favorable dans le Monde arabe et dans certaines capitales occidentales.

Une initiative politique et diplomatique qui a replac l'Algrie dans le concert des Nations, comme dans le pass la Mecque des rvolutions. Un gestion la fois diplomatique et humanitaire qui a devanc certains pays arabes qui se sont contents de dnoncer du bout des lvres l'agression isralienne. Mme si rien n'a filtr des entretiens effectus entre le chef de l'tat, le prsident gyptien et l'mir du Qatar, l'initiative algrienne a t trs bien perue et s'active avec l'Autorit palestinienne pour obtenir une convocation urgente d'une session spciale de l'Assemble gnrale des Nations unies (ONU) sur Ghaza. Cette initiative vise donner l'instance la plus reprsentative de l'ONU, l'opportunit de se saisir de cette question, aprs que le Conseil de scurit ait chou obtenir le cessez-le-feu, a affirm une source proche du dossier.

Dans la nuit de dimanche lundi dernier, le Conseil de scurit de l'ONU avait appel un cessez-le-feu humanitaire immdiat et sans conditions, Ghaza. Mais il n'a pas t entendu. Mercredi dernier, le prsident Abdelaziz Bouteflika avait eu des entretiens tlphoniques avec le prsident gyptien Abdelfattah Al-Sissi et l'mir du Qatar, Temim Ben Hamed Al Thani, sur la situation Ghaza.

Le plan de paix, initi par Bouteflika, comprend deux points: arrt immdiat de l'agression isralienne et relance des ngociations de paix. Suite cette initiative et la dcision d'octroyer une aide urgente de 25 millions dollars pour la Palestine, le prsident de l'Autorit palestinienne Mahmoud Abbas a exprim par le biais de l'agence palestinienne Wafa sa gratitude pour le soutien algrien aux Palestiniens touchs par la guerre dans la bande de Ghaza et l'aide financire accorde par l'Algrie pour aider surmonter la catastrophe humanitaire provoque par l'agression isralienne sur la bande de Ghaza. Mahmoud Abbas tait Genve pour la tenue d'une confrence avant la fin de l'anne sur la protection des civils dans les Territoires occups.

Par ailleurs, le soutien financier de l'Algrie la bande de Ghaza a fortement drang Isral. Le porte-parole du gouvernement isralien, Mark Regev, la chane de tlvision isralienne, Channel 10 reproche l'Algrie de financer le Hamas. Le reprsentant ragissait la dcision de l'Algrie de dbloquer une aide financire de l'ordre de 25 millions de dollars aux Ghazaouis, qui vivent depuis prs d'un mois sous les bombardements sionistes, le responsable isralien a qualifi ce geste d'un acte hostile contre l'Etat d'Isral.

L'initiative du prsident Bouteflika sera coup sr booste par l'offensive sur le terrain du chef de la diplomatie algrienne, Ramtane Lamamra, qui entretient des relations privilgies avec des ministres influents impliqus dans le dossier palestinien, comme le chef du dpartement amricain John Kerry et le ministre franais Laurent Fabius ou encore le ministre gyptien Sameh Choukri et le ministre qatari des Affaires trangres Khaled Bin Mohamed El-Attiyah.

La position de l'Algrie et son soutien indfectible la cause palestinienne participent d'une profonde conviction, a affirm M.Lamamra lors d'un entretien accord la chane de tlvision Ennahar TV. L'Algrie a soumis des propositions mme de mettre fin l'agression contre le peuple palestinien dans la bande de Ghaza, a tenu prciser M.Lamamra soulignant que l'Algrie a toujours agi, avec efficacit, dans le sens du recouvrement des droits palestiniens alins.

Il a rappel, dans le mme contexte, que la diplomatie algrienne n'a pas cess d'entreprendre des concertations, ds le dbut de l'agression contre la bande de Ghaza, afin de parvenir un cessez-le-feu immdiat et runir les conditions ncessaires la reprise du processus de paix devant permettre l'dification de l'Etat de Palestine.

L'Algrie tait le premier pays avoir condamn l'agression isralienne, avant mme que les pays arabes et les autres pays ne ragissent, a-t-il ajout. S'agissant de l'initiative prsente la Ligue arabe par l'Egypte, M.Lamamra a prcis qu'elle tait identique celle adopte en 2012 rappelant que l'Algrie avait form le voeu de voir cette initiative porter ses fruits sur le terrain. L'Algrie a, galement, saisi l'ONU et le Conseil de scurit et mobilis l'ensemble de ses ambassadeurs pour qu'ils expliquent sa position.

Elle a, aussi, appel les pays amis et frres prendre des positions mme d'amener Isral cesser son agression barbare contre la bande de Ghaza, a encore soulign le chef de la diplomatie algrienne. Si l'Algrie a travaill sous le sceau de la confidentialit, cela ne veut nullement dire qu'elle s'est dtache de la cause palestinienne, a enfin prcis M.Lamamra.


Lexpression Samedi 02 Aout 2014