Le 7 novembre dernier, l'aéroport d'Orly a subi une panne informatique suffisamment importante pour clouer au sol ses avions pendant plusieurs heures. Le Canard Enchaîné dévoile cette semaine la cause de la panne : une défaillance liée à un logiciel fonctionnant sous Windows 3.1.

Il aura fallu une panne de grande ampleur pour que l'on découvre que l'aéroport d'Orly, et plus spécifiquement ses tours de contrôle, exploitent encore Windows 3.1. Samedi 7 novembre, une panne informatique survenue dans l'une de ses tours, chargée de surveiller les données météo, a fortement perturbé le fonctionnement de l'aéroport durant plusieurs heures. Combiné à un « brouillard important », soulignait notamment Air France sur Twitter, le dysfonctionnement a cloué les avions au sol à Orly, mais a également retardé des vols dans d'autres aéroports. On apprenait notamment que le maire de Bordeaux, Alain Juppé, était bloqué samedi dans sa ville en raison des perturbations.



Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0320000002568714-photo-historique-os-windows-3-1-5.jpg 
Affichages : 2 
Taille : 57.7 Ko 
ID : 2102


Chargement de Decor ?

Le Canard Enchaîné sorti le 11 novembre en dit plus sur cette panne, qui a mis de nombreuses heures à se résorber. On découvre donc que le dysfonctionnement a affecté le logiciel Decor (pour diffusion des données d'environnement contrôle d'Orly et de Roissy) en lien avec Météo France. Un logiciel qui fonctionne avec le système d'exploitation Windows 3.1, lancé par Microsoft en 1992.


« Samedi matin, le trafic n'était pas vraiment dense. Mais imaginez, pendant la COP21, le ballet des chefs d'Etat perturbé à cause d'un logiciel informatique qui date de la préhistoire. De quoi aura-t-on l'air ? » s'alarme un ingénieur cité par le Canard.

Un constat d'autant plus alarmant que la transition vers un système d'exploitation plus récent, via l'actualisation du parc informatique, n'est pas prévue avant 2017. A côté de la situation de l'aéroport d'Orly, et probablement celle de Roissy également puisque le même logiciel Decor y est utilisé, les problématiques liées à l'usage encore (trop) répandu de Windows XP semblerait presque dérisoire.