Pour affiner la pertinence de son moteur de recherche, Google commence à faire usage de l'intelligence artificielle par le biais de RankBrain. A l'heure actuelle, le système est activé pour 15 % des nouvelles requêtes.

L'intelligence artificielle permet à Google d'optimiser ses divers algorithmes en vue d'obtenir des traductions plus pertinentes, une meilleure compréhension des requêtes vocales ou de développer des dispositifs de reconnaissance visuelle capables de décrire le contenu d'une vidéo ou d'une image. Sur son moteur de recherche, le machine learning offre une meilleure compréhension des requêtes jamais saisies auparavant.

Greg Corrado, chercheur chez Google, explique au magazine Bloomberg qu'une large portion des recherches effectuées sur le moteur est traitée, depuis quelques mois, par un nouveau système baptisé en interne RankBrain. Il s'agit des tout premiers travaux d'intelligence artificielle portés sur le moteur de recherche de la société.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0258000008152786-photo-logo-google-2015.jpg 
Affichages : 3 
Taille : 14.8 Ko 
ID : 1799

RankBrain est constitué de vecteurs incluant de larges portions de langages écrits, capables d'être traitées par les algorithmes. Lorsqu'un mot ou une expression n'a jamais été rencontré, RankBrain est en mesure d'en percevoir le sens et de choisir un synonyme au sein de sa base. Alors que les humains devineraient correctement le sens d'un mot ou d'une expression à 70 %, Rankbrain afficherait un taux de réussite de 80 %.

Selon M. Corrado, RankBrain est aujourd'hui activé pour 15 % des requêtes n'ayant jamais été interprétées par le moteur précédemment. Mais ce système n'est finalement qu'un signal spécifique parmi des centaines d'autres qui permettent de déterminer la page des résultats pour une recherche en particulier. Toutefois, selon le chercheur, Rankbrain serait rapidement devenu le troisième système le plus important contribuant à la pertinence du moteur.