Il semble que chaque jour, un nouvel élément de la technologie portable (wearable) arrive sur le marché avec l’intention de révolutionner la façon dont nous gardons trace de notre condition physique. Aujourd’hui, un produit baptisé Boogio arrive sur le marché avec un accent mis sur le suivi du mouvement et de la force des pieds de l’utilisateur.


Fondamentalement, Boogio correspond à deux dispositifs qui sont placés dans chacune des chaussures de l’utilisateur. Ceux-ci sont capables de détecter la force placée sur un pied d’un utilisateur, et d’envoyer ces informations vers un appareil mobile.





La partie qui va dans la chaussure sera mince comme du papier, ce qui devrait permettre à l’utilisateur ne sera pas la sentir. Un module Bluetooth est également fixé sur le côté de la chaussure, pour la transmission de données.

En tout, REFLEX Labs, l’équipe derrière Boogio, promet 60 000 couches de sensibilité à la pression, permettant aux appareils de ressentir même les petits mouvements 3D en temps réel.

Une application possible de la technologie est le jeu, avec les dispositifs capables de s’apparier avec l’Oculus Rift pour détecter les mouvements dans l’espace 3D et traduire cela dans un monde virtuel. La même chose s’applique à la forme physique, où cela peut être « gamifié » pour garder les utilisateurs motivés.

Les appareils peuvent également être utilisés dans le monde médical, fournir une rétroaction sur la récupération de blessures. Des rétroactions sur des coureurs ou d’autres activités sportives peuvent également être fournies. L’équipe cite même une usage simple pour contrôler un diaporama avec le pied gauche et le pied droit.





Actuellement, REFLEX Labs prend les précommandes pour le Boogio au prix de de 189 dollars. C’est une version bêta, qui n’est donc pas le produit final. Pour ce montant, vous disposez de deux cartes bêta avec des clips de chaussures, deux garnitures intérieures de chaussures, deux chargeurs, et l’expédition.
Pour les personnes qui décident de passer commande, l’équipe prévoit de livrer les appareils d’ici la fin 2014.