Une premire dlgation de partis marocains tait Stockholm hier lundi 5 octobre, conduite par Nabila Mounib, secrtaire gnrale du parti socialiste unifi. Elle y a rencontr la secrtaire dEtat aux Affaires trangres Annika Soder. Les choses paraissent devoir se clamer entre les deux pays, en dpit de non-dits.


La dlgation est compose de partis de gauche , en loccurrence lUSFP, le PPS et le PSU. Elle a expliqu la ministre sudoise les efforts accomplis par le Maroc et les contacts avec lONU, mais dans le cadre du plan dautonomie soumis par Rabat en 2007. Ce plan, prcisent les membres de la dlgation du Maroc, permet aux Sahraouis de sautogrer, dans le cadre de la souverainet marocaine, une solution qui uvrera btir, puis consolider, un Maghreb fort et prospre.

Les Marocains insistent sur le fait quil faut clarifier les choses avec la partie sudoise, laquelle ils ont fait part de leur proccupation quant aux entraves conomiques poses par Stockholm lencontre du Maroc, sous-entendant le refus du renouvellement de laccord de pche avec lUnion europenne et les sanctions imposes aux entreprises qui travaillent au Sahara.

De son ct, la secrtaire dEtat sudoise sest dite surprise par la raction du Maroc, sachant, dit-elle, que la Sude na pris et nenvisage pas de prendre de dcisions pouvant tre considres comme hostiles au Maroc et contraires la lgalit internationale .

On ne sait pas ce quentendent les Sudois par lgalit internationale , de mme quon ignore si les deux partis ont voqu le cas du blocage de lenseigne Ikea Casablanca, la semaine dernire.