Cela naura pas dur longtemps quelques jours aprs lannonce dun festival de la bire par la socit Brasseries du Maroc, la wilaya de Casablanca a interdit toute manifestation du genre, publiant cet effet un communiqu o elle explique la raison de sa dcision.
La wilaya explique donc que la socit na pas respect les rgles et procdures en vigueur dans ce genre de situation ; parmi ces rgles, on peut penser quil sagit, dabord, dinformer les autorits administratives de la ville o devait se tenir ce type de festival.
En effet, la wilaya affirme quelle a pris connaissance de la tenue du festival dans les articles publis par les mdias, et quelle a pris contact avec lentreprise Brasseries du Maroc pour senqurir des faits. Puis, aprs avoir eu la confirmation que la manifestation se prparait, elle a enjoint Brasseries du Maroc de suspendre immdiatement toute campagne de promotion pour son festival et de retirer touts les affiches sy rapportant.
Il ne sagissait en fait pas vraiment dun festival, dans le sens quil ne devait pas se drouler ciel ouvert dans un endroit accessible au grand public, mais dans des endroits ferms, des bars par exemple, o des dgustations allaient tre proposes au chaland.
Certains ont vu dans cette initiative une provocation , suite llection dun nouveau maire PJ dans la capitale conomique, et sachant que la branche prdicatrice du PJD, en loccurrence le Mouvement Unicit et Rforme, est mont au crneau pour dnoncer la tenue du festival . La wilaya semble donc avoir pris la bonne dcision, avec la clrit requise, vu que la tension menaait daugmenter, avec la sortie du cheikh Hassan Kettani, lnervement du MUR et la cration dau moins deux pages Facebook appelant linterdiction de la manifestation.
Mais quest-ce qui a pris Brasseries du Maroc ? Rien, hors sans doute une volont de crer un buzz et de faire de la promo, car il tait vident quun pareil vnement allait crisper les uns, dclenchant immdiatement une raction des autres et quil allait immanquablement tre interdit. Un coup dpe dans la bire, donc
Au Maroc, rappelons que 86% des Marocains n'ont jamais touch une goutte d'alcool, ce qui en laisse tout de mme 14%, soit plus de 5 millions de personnes, qui consomment une moyenne de 17,1 litres par an, avec une nette prfrence pour la bire (44% des boissons alcoolises consommes). La pub allait avoir des gens intresss...