Le Roi Mohammed VI a adressé un discours au “Sommet des dirigeants sur la lutte contre l’EIIL”, dont lecture a été donnée, mardi à New York, par le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar



Le Roi Mohammed VI a affirmé que le Maroc “est disposé à partager son expérience avec les pays frères et amis et à mettre à leur disposition les programmes qu’il a développés pour la promotion des valeurs islamiques”.

Rappelant, en outre, que le Forum Mondial de Lutte contre le Terrorisme (GCTF), devenu une plateforme de dialogue et de partage des expertises et des expériences réussies dans ce domaine, poursuit ses efforts d’anticipation pour soutenir les mesures prises par les Etats en la matière, le Roi a souligné que le Maroc, qui copréside aux côtés des Pays-Bas le Groupe de travail issu de ce Forum, “œuvre inlassablement à promouvoir et à mettre à profit les bonnes pratiques contenues dans le Mémorandum de La Haye-Marrakech”.

Il s’agit notamment, a expliqué le souverain, “de trouver des réponses efficaces au phénomène des Combattants Terroristes Etrangers et de procéder à une analyse profonde des courants et des tendances terroristes en constante évolution”.
De même, a ajouté le Roi, le Forum continue d’approfondir son examen des différentes questions afférant à la lutte et la prévention de l’extrémisme, en veillant notamment à développer des modalités pratiques pour favoriser le partage des expériences et des savoir-faire en la matière et à renforcer les capacités des Etats dans ce domaine.

Et d’assurer que le Maroc, qui aura l’honneur de coprésider le Forum en 2016, “ne ménagera aucun effort pour consolider sa contribution dans ce domaine et maintenir son adhésion aux efforts de la communauté internationale visant à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme et contribuer ainsi à l’émergence d’un monde plus sûr, plus stable, plus solidaire et plus humain”.