Groupon, le spécialiste des ventes promotionnelles groupées, devrait prochainement procéder à une vaste restructuration interne se traduisant par une vague de licenciements.

En vogue il y a quelques années, la société Groupon s'est fait connaître en proposant un nouveau type d'offres promotionnelles négociées avec les commerçants et prestataires de services et débloquées lorsqu'un certain nombre de consommateurs s'engagent à les acheter.

Sur le blog officiel de la société, Rich Williams, directeur d'exploitation, explique que Groupon est présent dans une quarantaine de pays, une situation qui n'est aujourd'hui pas satisfaisante au regard des investissements du groupe. La firme souhaite alors se concentrer sur un nombre un peu plus restreint de pays et fermera ses activités au Maroc, à Panama, à Puerto Rico, à Taïwan, en Thaïlande et en Uruguay.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 035C000008178524-photo-groupon-ban.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 15.9 Ko 
ID : 1528


Récemment, Groupon s'était retiré de la Grèce et de la Turquie et avait revendu une partie de Groupon India au cabinet d'investissement Sequoia. Cette nouvelle restructuration se traduira par le licenciement de 1100 employés au sein des départements commerciaux chargés de négocier les fameux deals ainsi que dans les équipes assurant le support utilisateur.

Dans un document envoyé à la SEC, l'organisme de contrôles financiers aux Etats-Unis, Groupon explique que les coûts de ces licenciements devraient s'élever entre 22 et 24 millions de dollars jusqu'à septembre 2016.