La Tunisie, la Turquie et le Maroc restent la destination favorite des Algériens pour leurs vacances.

Dès la fin du mois de Ramadhan, les Algériens se déplaceront, en masse, vers la Turquie, la Tunisie et le Maroc, pour y passer leurs vacances. Selon, Elyas Senouci, vice-président du Syndicat national des agences de voyages (SNAV), qui s’est exprimé sur les colonnes du quotidien arabophone «Echourouk», il n’y a plus de places disponibles, pour le mois d’août, vers ces trois destinations. Toutes les réservations ont été faites durant le mois de Ramadhan alors que les agences ont multipliées les offres promotionnelles.
L’une des raisons à cette ruée sur les agence de tourisme est la réduction des vacances à un mois, le mois d’août. Etant donné que cette année le mois sacré du Ramadhan se déroule en juillet, les voyageurs algériens n’ont d’autre choix que de se déplacer en août. D’où ce rush sur les agences de voyages au fur et à mesure que la fin du mois de carême approche.

Et c’est la Turquie qui tire son épingle du jeu. Elyas Senouci a effectivement indiqué que la Turquie reste la destination préférée des Algériens, suivie de la Tunisie, notamment les localités de Hammamet et Sousse, qui enregistre énormément de réservations malgré la situation sécuritaire qui y prévaut. La troisième destination favorite des touristes algériens est le Maroc. De plus en plus d’Algériens y vont malgré les températures assez élevés en cette période.

Tourisme local

Le tourisme intérieur fait moins recette. Pour le vice-président de la SNAV, les Algériens choissisent en priorité une destination à l’étranger plutôt que dans leur pays pour passer leurs vacances car les offres touristiques locales restent assez chères. Passer 3 ou 4 jours à Oran ou à Bejaia coûte beaucoup plus qu’un séjour d’une durée équivalente en Tunisie, fait remarquer Elyas Senouci.
-
Algérie focus