IsraelValley Desk | Économie


Cela fait un peu plus de 2 ans que la société Israélienne Sivan a annoncé avoir développé une technique qui va permettre à ses arganiers de produire 10 fois plus que ceux du Maroc. Est ce la fin du monopole mondial de l’arganier marocain ?

Nous ne sommes ni dans la région d’Agadir, ni à Taroudant ni à Essaouira, mais dans le village de Netiv Hagdoud, en Israël. Depuis 2012, des milliers d’arganiers ont été plantés dans ce petit village par la société Israélienne Sivan, sur la base d’arganiers provenant du Maroc, clonés et multipliés. D’ici une douzaine d’années, les premiers fruits pourront être récoltés, et produiront “dix fois plus de noix que la moyenne d’un arbre au Maroc”, selon les responsables de la société. Se dirige-t-on vers la fin de “l’exception marocaine” de l’argan?

“Nous sommes encore très loin des quantités produites au Maroc”, confie à Médias 24 Haim Oren, responsable du département agronomie de la société, joint au téléphone. “Mais ce n’est que le début de l’aventure, et nous sommes optimistes pour l’avenir”, ajoute-t-il.

Qu’en est-il de la qualité ? “La qualité des arganiers israéliens est identique à ceux du Maroc, ce qui change c’est la quantité, grâce à une technique très particulière que nous avons développée et qui permet d’avoir une variété plus productive. Chacun de nos arganiers peut produire jusqu’à 100 kg de noix par an, ce qui donne deux litres d’huile d’argan pure. D’ailleurs, Sivan ne commercialisera que de l’huile d’argan pure”, assure Haim Oren. Il ajoute que la souche d’arganier développée par Sivan, dénommée argan 100, est capable de s’adapter au climat méditerranéen.

En attendant le jour où ses arganiers produiront des noix, Sivan commercialise l’huile d’argan du Maroc. Le site web de la société dispose d’une vitrine e-commerce, il est disponible en plusieurs langues : Hébreu, français, anglais, bulgare et arabe. On remarque juste que la langue arabe est symbolisée par le drapeau du Maroc. Tout un symbole.

Sivan n’est pas la seule société étrangère à doubler ou vouloir doubler le Maroc dans l’argan. Pendant 30 ans, le laboratoire dermo-cosmétique Pierre Fabre a utilisé la marque “argan”. Mais tout récemment, la Cour de cassation en France a annulé la marque « Argan» déposée et exploitée par Pierre Fabre.

Les dattes Majhoul, variété purement marocaine, sont également commercialisées par des producteurs israéliens et d’autres californiens, qui l’ont acclimatée dans leurs pays.