L'Usine Maroc Par Nasser Djama - Publié le 22 juillet 2014, à 06h00

Au salon Aéronautique de Farnborough, Aircelle, la filiale de Safran a annoncé avoir été sélectionnée pour fournir à Airbus la nacelle de son futur A330neo (voir photo ci-dessous). Benoit Martin-Laprade, directeur général de la filiale Aircelle Maroc à Casablanca, a expliqué à L'Usine Nouvelle les retombées de cette annonce sur l'activité qu'il dirige.

L'Usine Nouvelle : Votre société mère Aircelle a été sélectionnée pour fournir la nacelle du nouvel Airbus A330 Néo équipé du moteur Rolls Royce Trent 7000. Aircelle Maroc, sa filiale, va-t-elle bénéficier des retombées de ce projet ?

Benoit Martin-Laprade : Aircelle a effectivement été sélectionnée pour réaliser la nacelle complète de la version neo de l’A330. Jusqu'à aujourd’hui, je rappelle que nous n’avions qu’une partie du programme actuel. C’est donc une opportunité pour Aircelle de répartir cette charge sur l’ensemble de ses sites au Havre en France, à Burnley au Royaume uni et à Casablanca au Maroc. Ces trois usines seront parties prenantes pour la fabrication de la nacelle de l’A330neo.

Safran a également un site à Toulouse. A quel niveau sera-t-il impliqué ?

Il le sera en tant que dernière étape du processus avant livraison de la nacelle à Airbus.

Concrètement comment la tâche va-t-elle être répartie ?

L'annonce vient d'être faite. Il est encore trop tôt pour dire ce qui sera précisément fait dans chacune de nos usines. Notre site de Casablanca est déjà en charge d’une partie des portes de l’inverseur de la version classique de l’A330. Il sera présent sur la version neo de l'Airbus dans la mesure où cette version est une évolution de l’A330. Tous les sites Aircelle dont celui de Casablanca seront concernés par cette évolution.

A quelle date ce projet va-t-il démarrer et sur quelle durée ?

Les livraisons des premiers avions par Airbus sont prévues au dernier trimestre 2017. Rolls Royce souhaite certifier le moteur au premier trimestre 2017 et pour cela prévoit les premiers essais en vol courant 2016. Ce projet va donc aller très vite.

Quels sont les moyens qui seront mobilisés par Aircelle Maroc ?

Les équipes de conception Aircelle maison-mère vont démarrer en plateau dès les semaines qui viennent. Le site de Casablanca qui

est un site de production n’est donc pas concerné à ce stade.

A quel moment le sera-t-il ?

Il le sera lors du démarrage de la phase de production. Mais pour connaitre précisément l’impact de programme chez nous au Maroc, il faut encore attendre que les packages par site soient finalisés.

Quel est le potentiel de ce marché ?

Airbus a annoncé à Farnborough qu’il lançait le programme pour un potentiel de vente de 1000 avions. Sachant qu'il y a deux nacelles par avion, je vous laisse faire le calcul.

Existe-t-il d’autres retombées de Farnborough pour votre unité au Maroc ?

Je n’ai personnellement pas suivi toutes les annonces faites à Farnborough. Je peux cependant vous dire qu’Airbus et CFM ont annoncé avoir engrangé des commandes sur l’A320neo et le moteur Leap. Aircelle est engagé sur ces programmes et le site de Casablanca va y participer. Cela aura donc une incidence sur notre plan de charge mais je n’ai pas les détails aujourd’hui pour en évaluer l’ampleur.

Propos recueillis par Nasser Djama