LUniversit de Cornell, INSEAD et lOrganisation mondiale de la proprit intellectuelle (OMPI) ont publi vendredi dernier la septime dition de ltude Global innovation index . Linnovation constitue un dterminant crucial dune croissance conomique soutenue long terme et des indicateurs pertinents sont donc ncessaires pour valuer la capacit dinnovation et les politiques dinnovation mises en oeuvre par autorits publiques. La prsente tude va plus loin que les indicateurs traditionnellement utiliss pour mesurer la R&D et linnovation (par exemple les dpenses en R&D, le nombre de publications scientifiques, etc) et se focalise ainsi davantage sur linteraction entre les divers agents du systme dinnovation (entreprises, secteur public, enseignement suprieur et socit). Par la suite ltude synthtise les performances mesures travers divers indices composites, dont le Global innovation index (GII). Lindice composite GII, qui peut obtenir un score entre 0 pour les moins bonnes performances et 100 pour les meilleures performances, est calcul sur base de deux sous-indicateurs: les inputs (institutions, ressources humaines et recherche, infrastructures, sophistication du march et sophistication de lenvironnement des affaires) et les outputs (connaissances et technologie, crativit) du systme dinnovation. Ltude comprend 143 pays et se base en tout sur 81 indicateurs de base.

Le classement GII mondial de cette dition 2014 est men par la Suisse (score de 64,78 sur 100), suivi par le Royaume-Uni et la Sude. Avec un score de 32.94, la Tunisie se classe en 2014 en 78me position mondiale (70me dans la dernire dition) et devance ses les autres pays du Maghreb: le Maroc se classe 84me (32.24), lAlgrie 133me (24.20).