Vincent Bollor a-t-il censur un doc sur Canal+ ? Le ralisateur donne sa version

Info Tl 2 Semaines. Selon Mediapart, le nouvel homme fort de Canal + aurait fait dprogrammer dun coup de fil une enqute sur lvasion fiscale qui devait tre diffuse dans Spcial Investigation. Il y tait question du Crdit Mutuel, une banque dont lindustriel breton est un proche. Nicolas Vescovacci, lun des auteurs de ce documentaire, accrdite la thse de la censure. Ses explications.
Evasion fiscale, une affaire franaise. Cest le titre dune enqute qui aurait d tre diffuse le 18 mai dernier dans Spcial Investigation, sur Canal+. Et qui fait aujourdhui parler, non pas pour ses rvlations, mais pour les conditions dans lesquelles elle a t dprogramme.

Dans ce documentaire, il tait question dvasion fiscale, donc, et plus prcisment des techniques quauraient dploy certains oprateurs bancaires, dont le Crdit Mutuel.

Selon le site Mediapart, par ailleurs coproducteur avec la socit KM de cette enqute brlante, Vincent Bollor serait directement intervenu pour empcher sa diffusion. Le prsident de Vivendi, dont Canal+ est une filiale, aurait appel Rodolphe Belmer, alors directeur gnral de la chane, pour imposer cette dcision au nom de son amiti avec Michel Lucas, le patron du Crdit Mutuel.

Une version que reprend son compte le journaliste Nicolas Vescovacci, lun des ralisateurs du documentaire, que nous avons joint. Voici ses explications.

Etait-il vraiment act que Canal+ diffuse ce documentaire traitant de lvasion fiscale ?

Oui. Un soir de diffusion avait mme t dcid : le 18 mai. Au pralable, les responsables ditoriaux de Spcial investigation, comme cest lusage, avaient visionn plusieurs reprises le documentaire. Nous avions procd quelques modifications et la version finale a t le valide entre le 10 et le 15 mai, tout le monde sen dclarant ravi, les responsables de lmission, le service juridique de la chane, la communication.

Que sest-il alors pass ?

Plus rien. Le silence total, aucune explication. Avant dapprendre au final, et de faon indirecte, que le documentaire ne serait pas diffus. Ces infos, cest notre producteur Renaud Le Van Kim (alors patron de KM, ndlr) qui a russi les avoir, en direct, auprs de la direction de Canal +​. Notre film tait retir de la programmation. Il faudrait aujourdhui que Canal + et lquipe de Spcial investigation sexpriment sur le sujet, mais ils restent bien silencieux (en effet, pour le moment Canal+ ne sest pas exprim sur laffaire, ndlr). Avec Mediapart, nous avions lintention de communiquer autour de ce cas de censure la rentre plutt quen plein mois de juillet, mais lvocation prmature de laffaire dans la presse a dcid Mediapart den parler de faon dtaille sans plus attendre.

Quelle lecture en faites-vous ? Est-ce vraiment un cas de censure caractris de la part de Vincent Bollor ?

Ce qui me semble sr, cest que la direction de lpoque, savoir Rodolphe Belmer et Maxime Saada, ont valid la censure, cest--dire lordre de dprogrammer ce documentaire. Lordre venait-il de Vincent Bollor ? Son ct interventionniste​ permet lgitimement de le supposer Je pense que Michel Lucas a pu passer un coup de fil son ami Vincent Bollor. Cest ma lecture. Je nen ai pas la preuve. Mediapart, en tout cas, laffirme. Je fais ce travail depuis depuis une quinzaine dannes. Des sujets rabots, jen ai vu plusieurs, mais des censures aussi radicales, je nen ai jamais connu. Jestime que cest grave. On empche les tlspectateurs davoir accs une information.

Ce documentaire sera-t-il un jour diffus ?

Oui. Nous sommes entrs en contact avec dautres diffuseurs possibles. Les responsables du magazine Pices conviction ont visionn la version de Canal +. Ils ont aim le film, qui devrait tre diffus lautomne sur France 3, dans une version lgrement reboutique pour la case.

Cette affaire implique plusieurs des protagonistes impliqus dans la crise rcente Canal + autour du sort des Guignols de lInfo et du Grand Journal : Vincent Bollor, Rodolphe Belmer et Renaud Le Van Kim, le patron de KM, ces deux derniers ayant depuis t vincs. Pensez-vous quil y ait un lien ?

Je ne pense pas vraiment que ce soit un hasard. Tout cela est arriv au moment o Renaud Le Van Kim a subi dnormes pressions de la part de Canal+. Vous en connaissez le rsultat. Sa nouvelle formule du Grand Journal, qui devait arriver la rentre aprs avoir t valide par Rodolphe Belmer, a t retoque par Vincent Bollor. Elle devait comporter de lenqute et de linvestigation. Une cellule de journalistes, dont je faisais partie, avait mme t monte. Vincent Bollor a tranch pour une autre ligne ditoriale, plus porte sur lentertainment