Depuis quelques jours, les réseaux sociaux et plus particulièrement les pages spécialisées en audiovisuel algérien n'ont d'yeux que pour DTV. Une nouvelle chaîne de télévision privée qui est née dans la clandestinité depuis quelques mois et qui annonce un programme époustouflant pour l'année 2016.

Cette chaîne a remplacé la chaîne Libya Mcmds sur Nilesat et selon les données techniques de Nilesat, elle est entrée dans le paysage audiovisuel arabe le 8 juin 2015. Son lancement fut célébré en grande pompe le 29 mai 2015 à l'hôtel Méridien à Oran, en plein Festival du film arabe. Ses propriétaires n'ont aucune connaissance du monde audiovisuel. Le propriétaire Ali Yasser, est un homme d'affaires prospère, installé dans la région de l'Oranie et son directeur Mechay Mourad avait une boîte de communication. Au départ, la télévision ne diffusait que des images d'Oran et de ses environs, mais depuis quelques semaines elle s'est construit un programme très complet qui donne du tournis aux différentes chaînes privées qui survivent difficilement depuis deux ans.

En effet, cette petite chaîne régionale, dont le budget et les équipes demeurent secrètes, diffuse ces dernières semaines des programmes étrangers qui coûtent des millions de dollars. Elle diffuse notamment la 9e saison d'Oued El diab (La célèbre série turque d'action) qui était diffusée par Echourouk TV et qui n'est pas arrivée à la 7e saison. Elle diffuse également la deuxième saison du feuilleton dramatique turc L'amour noir et la première saison de la série d'action coréenne doublée en arabe Iris. Tous ces programmes coûtent environ 1 million de dollars la saison. Comment une petite chaîne régionale a pu se procurer ces productions, alors qu'elle est incapable de produire des émissions locales? Car la chaîne qui diffuse à longueur de journée des chansons, diffuse avant les séries, des émissions locales sur Oran et ses vestiges.

Certains observateurs lui reprochent de trop parler d'Oran et de ses environs et d'oublier de parler des autres régions de l'Algérie. Elle diffuse des informations sur les villes de l'Oranie comme Relizane, Sidi Belabbès ou encore Mostaganem. La chaîne n'a pas fait «grand-chose» pour faire campagne pour la candidature d'Oran, aux Jeux méditerranéens. Mieux encore, certains sites font circuler la rumeur comme quoi la chaîne DTV va diffuser la Champion's League de l'année prochaine.

Une opération de Com qui vise ni plus ni moins à pousser les Algériens à regarder DTV, la petite chaîne régionale de l'Ouest qui est en train de gagner du terrain, en diffusant des programmes de qualité. Bref, tout ceci démontre un manque de contrôle des services concernés, notamment les producteurs de films et de séries qui voient ainsi leurs vedettes passer sur toutes les petites télévisions de la planète.