Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a affirmé, dimanche 20 juillet, que la persécution des chrétiens de Mossoul (Irak) par les jihadistes de l'État islamique (EI) pouvait être considérée comme un crime contre l'humanité.

Au moment où des centaines de familles chrétiennes fuient Mossoul après un ultimatum de l'EI, Ban Ki Moon a "condamné de la manière le plus ferme possible la persécution systématique des minorités en Irak par l'Etat islamique et les groupes armés qui lui sont liés". Il s'est dit "particulièrement troublé par les informations sur des menaces contre les chrétiens à Mossoul".

"Se convertir ou quitter la ville"
Dans son communiqué, l'ONU martèle "que les attaques systématiques contre des civils en raison de leur origine ethnique ou de leur appartenance religieuse peuvent constituer un crime contre l'humanité dont les auteurs doivent rendre des comptes".

L'Etat islamique qui contrôle Mossoul depuis juin a lancé vendredi un ultimatum donnant à la minorité chrétienne quelques heures pour quitter les lieux. La semaine dernière, il avait déjà appelé les chrétiens de la deuxième ville du pays, "à se convertir à l'islam, à payer une taxe spéciale ou à quitter la ville", sans quoi ils seraient exécutés.

Dans une indifférence presque totale les chrétiens souffrent de discriminations voir pire dans leurs pays parce que ne partageant pas la religion de la majorité , qui s'en offusquent ?
Rappelons quand même qu'ils sont chez eux dans ces pays depuis toujours et qu'ils n'aspirent qu'à vivre en paix avec leurs frères musulmans , une présence que certains trouvent intolérables !
combien restera t'il de chrétiens dans 50 ans dans ce pays et dans bien d'autres? ...........