La crise de Ghardaia fait enfin ragir les plus hauts responsables algriens. Selon le quotidien arabophone El Khabar, le chef de lEtat, Abdelaziz Bouteflika, a dcid de convoquer un Conseil de la scurit restreint qui devra se tenir dans les jours venir , probablement avant la fin du mois de Ramadhan.

Selon le journal, le Prsident a demand, il y a douze jours, des rapports dtaills sur lchec des mesures prises jusque l par les diffrents dpartements afin dendiguer la violence qui svit dans cette wilaya depuis le mois de novembre de lanne dernire. Abdelaziz Bouteflika a demand ces rapports aux diffrents services de scurit, qui sont la police, la Gendarmerie, larme, le DRS ainsi quau Ministre de lintrieur.

Selon toujours la mme source, ces diffrents corps de scurit devront rendre leurs rapports, dans les quelques jours venir, afin que la runion du Conseil de la scurit puisse se tenir avant la fin de Ramadhan. Ce conseil qui regroupe le Chef de lEtat avec les principaux responsables des diffrents services de scurit se runit seulement en priode de crise insolvable. La situation Ghardaia serait donc perue comme alarmante. Ainsi, le chef dEtat a invit ce Conseil, les patrons du DRS, de la Police et de la Gendarmerie et le premier responsable de la scurit de larme, ainsi que le Premier ministre, Abdelmalek Sellal et les ministre de lintrieur et de la justice.

Les violences qui ont clat entre les communauts arabe et mozabite Ghardaa, au cours mois de novembre de lanne dernire, se poursuivent encore aujourdhui. De puis lan dernier on dnombre 10 dcs selon des bilans officiels.


Algerie Focus
21.07.14