Les dirigeants de Canal+, propritaire de Plante+, taient auditionns ce mardi par le Conseil suprieur de l'audiovisuel.


Drle d'audition pour la chane de documentaires Plante+ ce mardi aprs-midi devant le Conseil suprieur de laudiovisuel (CSA). La chane du groupe Canal+ tait reue par les neufs sages du CSA pour leur demander leur feu vert en vue de son transfert de la tlvision numrique terrestre (TNT) payante vers la TNT gratuite. LCI (groupe TF1) et Paris Premire (groupe M6) rclament, elles aussi, le mme traitement.

Mais la candidature de Plante+ est trs particulire. En effet, LCI et Paris Premire ont expliqu au CSA quelles nont plus de viabilit en tant que chanes payantes et quil faut quelles passent en clair, sinon elles mettront la clef sous la porte. Alors que pour Plante+, cest une toute autre histoire. La chane veut rester payante... sauf si Paris Premire et LCI sont acceptes en gratuit ! Car ces trois chanes sont sur la TNT payante et si deux en sortaient, la TNT payante serait trs fragilise. Canal+, qui commercialise le  mini pack  de chanes payantes sur la TNT, larrterait alors. Ce qui signerait l'arrt de mort de la TNT payante.
Canal+ veut renforcer la TNT payante

 Canal+ soutient la TNT payante. Mais si vous dcidiez dune rduction primtre, cela ne peut quaffaiblir son attractivit et Canal+ naura alors pas dautre choix que de solliciter le passage en gratuit de Plante , a ainsi plaid Bertrand Meheut, prsident de Canal+. Pour convaincre son auditoire quil tient rellement la TNT payante, pourtant dserte par plusieurs chanes de tlvision, ce dernier a expliqu quil avait prvu un budget de 15 millions d'euros pour lancer un nouveau dcodeur qui fournirait de nouveaux services comme la tlvision de rattrapage, et qui renforcerait ainsi la TNT payante.
 Lconomie de la TNT payante nest certes pas flamboyante mais elle est quilibre avec un chiffre daffaires de 50 millions deuros et un nombre dabonns autour 400.000 qui est peu prs stable, a renchri Rodolphe Belmer, numro deux de Canal+.  Si on enlve une des chanes -Eurosport, LCI, Paris Premire-, lensemble du dispositif seffondre .
Le documentaire ne se cannibalise pas

Plante+ lie donc son sort celui de Paris Premire et LCI et prfre se voir sur la TNT gratuite si les deux autres doivent y migrer aussi. Dailleurs, daprs ses dirigeants, Plante+ ne pserait que trs peu sur le march publicitaire (1 % soit un chiffre daffaires de 33 millions deuros, disent-ils) si elle devenait gratuite. Donc elle ne dstabiliserait pas les autres chanes gratuites. Ensuite, elle a un positionnement qui ne ferait pas de concurrence aux autres chanes de la TNT gratuite, ont-ils ajout. Mme pas RMC Dcouverte, pourtant elle aussi spcialise sur les documentaires. Car RMC Dcouverte est beaucoup plus dans  le sensationnalisme , selon Canal+.
 La consommation de documentaires augmente avec loffre de documentaires, a mme expliqu Bertrand Meheut. Ce qui nest pas vrai sur linformation, par exemple, qui reste stable et cannibalise les autres, quel que soit le nombre de chanes . Un tacle pour LCI en gratuit. Logique, Canal+ est aussi propritaire de i-Tl , qui est sur la TNT gratuite, et na donc aucun intrt ce que LCI, sa concurrente, vienne jouer sur son terrain de jeu...
Le patron de Canal+ tacle TF1 et M6

Ne nous obligez donc pas passer Plante+ en gratuit en validant les demandes de Paris Premire et LCI, ont ainsi sembl dire les dirigeants de Canal+ au CSA ! Dailleurs, selon eux, mettre plus de chanes gratuites en France fragiliserait la TNT payante, mais aussi la TNT gratuite, car le march publicitaire ne supporterait pas de nouvelles chanes... Dici ce que la candidature de Plante soit destine dmolir celle de LCI et Paris Premire sur la TNT gratuite, il ny a quun pas.
En effet, deux chanes gratuites de plus sur la TNT, cela fait plus de concurrence pour D8, D17, et i-Tl, trois chanes du groupe Canal+. Bertrand Meheut ne sest dailleurs pas gn pour dire tout le mal quil pense de lattitude de TF1 et M6.  Les demandes de passage en clair de LCI et Paris Premire relvent dune stratgie pour fragmenter encore plus le march et renforcer leur accs au march publicitaire en tant que leaders , a-t-il lch. Rien voir avec leur survie, selon lui. La balle est dsormais dans le camp du CSA qui doit dcider cet t qui passe en gratuit, ou pas.







Source