L'pargne, dans sa composante interne et externe, suit une trajectoire descendante depuis quelques annes. Elle se situe aujourdhui autour de 25% du PIB. Cette tendance sexplique principalement par une hausse de la consommation plus importante que celle du PIB.

Dans le mme temps, linvestissement, quoiquen lgre baisse, reste trs largement au-dessus de 30% du PIB depuis 2007. Ce dsquilibre macroconomique induit des besoins de financement qui sont alls crescendo.

Mme si ce dficit a pu tre ramen un niveau proche de 7%, cela reste lev. Il est mme appel augmenter en 2015 o il atteindra plus de 8,584 milliards de dollars (70 Mds de DH), dont 4,905 milliards de dollars (40 Mds de DH) devront tre mobiliss sur le march international.

Lecourrier/lavieeco: 19 juillet 2014