Favoriser les changements de comportements pour améliorer sa santé cardiovasculaire, c’est possible notamment grâce aux nouvelles technologies de l’information. L’utilisation d’applications pour smartphone et d’autres outils numériques pourrait faciliter la perte de poids ou l’arrêt de la cigarette.

Certaines applications santé pour smartphones apportent des informations sur une alimentation saine.

Bon nombre de comportements associés aux maladies cardiovasculaires pourraient être évités : tabagisme, sédentarité, mauvaise alimentation… Le diabète de type 2, lesurpoids, l’hypertension, les niveaux de lipides représentent ainsi des défis à relever pour améliorer la santé cardiovasculaire de tout un chacun. Dans ce contexte, l’e-santé souhaite apporter des solutions avec les nouvelles technologies de l’information, grâce à l’informatique, les téléphones portables et les capteurs portatifs.La plupart des smartphones ont accès à Internet, aux emails, aux vidéos et permettent des images de qualité. Les applications santé les plus populaires sont liées à l’exercice (GoogleFit…), au comptage de pas ou au rythme cardiaque. Dans une déclaration de l’American Heart Association parue dans Circulation, des scientifiques ont passé en revue la littérature portant sur ces outils numériques visant à prévenir les maladies cardiovasculaires, par exemple grâce à la gestion du poids mais aussi de l’activité physique, de l’arrêt de la cigarette ou encore au contrôle de la pression sanguine, du cholestérol et du diabète. D’après les auteurs, il y aurait environ 4.000applicationspour la perte de poids sous iOS et 250 sous Android ; pour l’exercice, il y en aurait plus de 6.000 sous iOS contre 120 sous Android.Les auteurs ont trouvé relativement peu d’études publiées dans des revues à comité de lecture ; la plupart d'entre elles étaient à court terme et limitées en taille. La revue a inclus 69 études ; la majorité correspondait à des essais randomisés contrôlés. Pour compléter, les auteurs ont aussi ajouté des méta-analyses et des revues systématiques. La majorité des études portaient sur l’utilisation de technologies mobiles comme des téléphones portables « classiques » (avec utilisation des SMS) ou de smartphones (permettant l’accès à Internet). Les technologies examinées correspondaient aux objectifs de l’American Heart Association’s Life’s Simple 7, qui sont sept moyens d’améliorer la santé cardiaque : manger mieux, être plus actif, gérer son poids, éviter la fumée de tabac, réduire le sucre sanguin, contrôler son cholestérol et sa pression sanguine.
De plus en plus d’applications santé (Health) sont disponibles pour smartphones. Sont-elles utiles ? © Jason Howie, Flickr, CC by 2.0

Les preuves de l’efficacité sur la santé cardiovasculaire sont encore limitées

Les données des études suggèrent que les applications pour smartphones ou les capteurs portatifs pour améliorer les comportements favorables à la santé cardiovasculaire peuvent avoir des effets bénéfiques. Concernant la gestion du poids, l’article a trouvé que les personnes qui incluent une technologie mobile dans leur programme de perte de poids réussissaient mieux à court terme que celles qui essayaient l'expérience seules. Mais il n’y avait rien de publié concernant le maintien du poids après 12 mois.Pour l’activité physique, la majorité des études montrent que l’utilisation d’un programme en ligne facilite l’activité physique mais il n’existe pas assez de recherches sur les outils portatifs de suivi de l'exercice. Autre domaine en vogue : l’arrêt de la cigarette. Il s'avère que les applications sur téléphone portable qui utilisent des SMS pour aider à arrêter de fumer peuvent presque doubler les chances de réussite ; cependant, 90 % des personnes utilisant ces applications ont échoué après 6 mois… Enfin, il existe peu de recherche sur les technologies concernant le diabète, la pression sanguine ou le cholestérol. Pourtant, des outils de suivi de la pression artérielle ou du glucosesanguin permettraient le partage de données avec les professionnels de santé en temps réel.Pour Lora Burke, principale auteure de l’article, de l’université de Pittsburg (Californie, États-Unis),« Le fait que les technologies mobiles de santé n’aient pas été entièrement étudiées ne signifie pas qu'elles ne sont pas efficaces. L'autocontrôle est l'une des stratégies de base pour changer les comportements en matière de santé cardiovasculaire. Si une technologie de santé mobile, comme une application pour smartphone qui contrôle votre alimentation, votre poids ou votre activité physique vous aide à améliorer votre comportement, alors adhérez-y ! ».