Google souhaite donner de l’autonomie à sa messagerie Hangouts en lui dédiant un site autonome et en l’extrayant de Google+ et de Gmail.



Chez les principaux acteurs d’Internet, la mode est à la dissociation des services. Pour Facebook, cela se caractérise par la création d’applications pour chacune des fonctions du réseau social, comme c’est le cas avec Messenger. Aujourd’hui, c’est Google qui vient extraire Hangouts de Gmail et de Google+ afin qu’il prenne de l’autonomie.
Sur le Web, le système de messagerie instantanée est donc désormais accessible directement à l’adresse hangouts.google.com. Dans une interface épurée reprenant l’esprit du Material Design inauguré par Android 5.0, trois grosses icones rondes donnent un accès direct aux appels téléphoniques ou vidéo et aux messages. Les contacts, l’historique des appels et discussions sont quant à eux regroupés dans une barre située à gauche. Enfin, tout comme chez Facebook avec son Messenger, il n’est plus nécessaire de disposer d’un compte Google pour pouvoir utiliser Hangouts.