Des Investissements étrangers en baisse, des recettes MRE en recul et un déficit commercial qui se creuse... Le tant attendu deuxième trimestre de l'année 2014 n'a rien apporté de bon, selon l'Office des changes.


Les investissements directs étrangers (IDE) continuent leur chute. À fin juin 2014, ils ont atteint 11,6 milliards de dirhams, contre 14 milliards de dirhams un an auparavant, soit un recul de 17,5%. Selon l'Office des changes, cette situation est due à la régression de 38,9% des recettes d'IDE et de 71,9% des dépenses liées à ces investissements.

Dans ses indicateurs préliminaires des échanges extérieurs au premier semestre 2014, l'Office des changes indique aussi que les recettes des Marocains résidant à l'étranger ont accusé une légère baisse de 0,4%, en enregistrant quelque 27,47 milliards de dirhams durant les six premiers mois de l'année.


Le déficit se creuse
Le déficit de la balance commerciale s'est aggravé de 2,2% pour atteindre 102 milliards de dirhams (100 milliards en 2013). Le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 49,6% contre 48,4% durant la même période de 2013.

"Cette aggravation est le résultat de la hausse de 4,7% des importations à fin juin (...) en dépit de la hausse de 7,4% des exportations par rapport à leur niveau une année auparavant", précise l'Office des changes, soit plus de 101 milliards de dirhams contre 94 milliards de dirhams.

La progression des importations a concerné les produits alimentaires (+20%), des produits finis de consommation (+10%), des produits énergétiques (5%) et des produits bruts (+5,5%). Pour les exportations, l'évolution était contrastée: une hausse de 35,6% pour l'automobile et de 25,9% pour l'électronique contre un recul de 12% des phosphates et dérivés.



h24info