Djezzy affiche ses ambitions dans la 3G






Djezzy a enregistré soixante mille abonnés à la 3G depuis le lancement de ce service le 5 juillet dernier, a annoncé jeudi soir André Barakat, directeur-adjoint chargé du commercial de l’opérateur de téléphonie mobile.
À travers ce chiffre « important » réalisé en une dizaine de jours, « la position de Djezzy comme leader sur le marché se confirme de jour en jour », a estimé André Barakat.
Viccenzo Nesci, directeur exécutif de l’opérateur, pense, pour sa part, qu’il s’agit là d’une « preuve de la confiance que font les Algériens à Djezzy », en précisant que les services 3G de Djezzy ont été lancés dans sept wilayas du pays à savoir Alger, Constantine, Oran, Ouargla, Bechar, El Oued et Skikda.
Bien que Djezzy ait accusé un retard de plus de 6 mois dans le lancement de la 3G, par rapport à ses concurrents Mobilis et Ooredoo, Viccenzo Nesci s’est montré très confiant. « Nous sommes leader du marché et nous comptons le rester », a-t-il insisté. « Djezzy n’est pas en retard, mais ce sont les autres qui se sont précipités », a-t-il nuancé. Pour le directeur exécutif de Djezzy, l’objectif à atteindre est « la démocratisation de la 3G en offrant aux clients la qualité et la proximité ».
Le retard accusé dans le lancement de sa 3G n’est donc pas considéré comme un frein pour l’opérateur qui veut « satisfaire les clients en leur offrant une qualité de réseau constante ». Philipe Tohme, directeur général, explique : « Pour que les services 3G puissent donner satisfaction, ils doivent être fournis sur un réseau performant ». « La qualité de notre réseau a toujours été l’une de nos préoccupations majeures », a-t-il expliqué, en rappelant les moments durs qu’a connus l’entreprise. « Notre réseau 2G est resté fiable malgré les contraintes d’approvisionnement en équipements que nous avons connus », a-t-il dit.

tsa-algerie.com