Prvention dans la population gnrale


Rgles 1, 2, 3 : Je signale mon mdecin toute douleur dans la poitrine, tout essoufflement anormal, toute palpitation cardiaque, tout malaise en lien avec leffort . Dans prs de 50 % des cas, des prodromes non respects ont prcd la survenue dun accident cardiovasculaire. Dans 70 % des cas, des sportifs reconnaissent quils ne consulteraient pas un mdecin en cas de survenue de symptme anormal leffort.
Rgle 4 : Je respecte toujours un chauffement et une rcupration de 10 minutes lors de mes activits sportives . Si le risque de malaise vagal post effort est connu, le risque rythmique en cas darrt brutal dune activit intense est souvent ignor.
Rgle 5 : Je mhydrate rgulirement lentranement comme en comptition . La dshydratation, mme modeste, diminue la performance et, associe lambiance hypercatcholergique de leffort intense, augmente le risque daccident cardiovasculaire.
Rgle 6 : Jvite les activits intenses en cas de changement brutal et marqu de la temprature extrieure (< −5 C ou > 30 C) et lors des pics de pollution . Chez le sujet peu entran et/ou risque, ces deux lments majorent le risque dangor et de troubles du rythme. Des efforts intenses peuvent cependant tre raliss par le sportif entran, acclimat et bien quip.
Rgle 7 : Je ne fume pas et en tout cas jamais 2 heures avant ou aprs une pratique sportive . Les sportifs fumeurs sont trop nombreux. Lassociation activit physique intense et tabac majore fortement la survenue dun thrombus occlusif en particulier coronaire.
Rgle 8 : Je ne consomme jamais de substances dopantes et jvite lautomdication en gnral . Les effets cardiovasculaires dltres des produits dopants sont bien dmontrs. Lautomdication comporte aussi des risques tels que thrombi-vasculaires, hmorragies, troubles du rythme, insuffisance rnale.
Rgle 9 : Je ne fais pas de sport intense en cas de fivre, ni dans les 8 jours qui suivent un pisode grippal (fivre + courbatures) . Linflammation peut toucher le myocarde au mme titre que les autres muscles courbaturs . Elle favorise la survenue darythmies leffort.
Rgle 10 : Je pratique un bilan mdical avant de dmarrer ou reprendre une activit sportive intense si jai plus de 35 ans pour les hommes et plus de 45 ans pour les femmes . Le risque daccident cardiovasculaire est transitoirement major lors dune activit sportive intense surtout chez le sdentaire.
Ces rgles ne permettront malheureusement pas de prvenir tous les accidents. La mort subite lie au sport survient presque toujours en prsence de tmoins. Il est prouv quen France ceux-ci interviennent trs peu. La rapidit de la mise en uvre du massage cardiaque est pourtant un facteur majeur de survie [25]. Il faut donc insister auprs de lenvironnement sportif et de la population gnrale pour quelle se forme aux gestes durgence qui se rsument appeler, masser, dfibriller (Fdration franaise de cardiologie).