Nouveaux droits de foot dont ceux de la Liga renouvelés, nouvelles émissions dont une omnisports, et un nouveau visage : Florent Houzot, directeur de la rédaction de beIN Sports, détaille les nouveautés de la rentrée.

Trois ans après son lancement, et avec désormais un socle de plus de 2 millions d’abonnés, beIN Sports entame un nouveau cycle. « C’est l’année du renouveau, peut-être la deuxième étape la plus importante après notre lancement avec une offre foot très forte et une offre omnisports très diversifiée qui va nous permettre de ne pas uniquement être identifiés comme une chaîne de foot mais comme une grande chaîne multisports. Bref peut-être la plus belle année depuis le début,
susceptible de nous faire gagner de nombreux nouveaux abonnés. » Décryptage.

Liga, Serie A, Bundesliga et le PSG en têtes d'affiche

Petit à petit, beIN Sports a dépouillé Canal+ de ses droits du foot européen. Cette saison, et pour plusieurs saisons, beIN Sports proposera l’intégralité et l'exclusivité de la Liga, qu'elle vient tout juste de renouveler, tout comme celles de la Bundesliga et la Serie A.
Autant d’arguments pour recruter « ceux qui, par exemple,
n’auront plus à jongler entre Canal et beIN pour suivre chaque week-end la Juventus ou le Bayern ».

Mais à beIN Sports on ne cache pas que le vrai produit d’appel sera la Ligue des Champions, renforcée, avec pour la première fois la diffusion des matchs du PSG. On se souvient que la saison dernière Canal+ avait diffusé l’intégralité des matchs européens du PSG. Pas cette saison. « Le nouveau contrat nous assure dès cette saison de diffuser trois matchs du PSG (et trois de Lyon, ndlr) en poules. Si Monaco se qualifie, nous diffuserons en phase de poules 12 affiches françaises sur les 18 possibles. Dès qu’il n’y aura plus qu’un club en phase finale nous aurons le premier choix. Et la finale. Le PSG est devenu un vrai critère d’abonnement à lui seul, même en Ligue 1 (beIN programmera trois des quatre premiers matchs du PSG en L1, ndlr). La Ligue des Champions, qui était déjà un produit phare, devient donc plus attractive. »

Sans oublier l’exclusivité de l’intégralité de l’Euro 2016 l’été prochain, pour lequel le groupe entier développera un gros dispositif.« L'Euro n'a beau être qu'une compétition courte, non feuilletonnante, on a vu avec la Coupe du Monde 2014 que ce type d'événement nous avait apporté une plus grande reconnaissance auprès des fans de sport. » L'offre Ligue 1, elle, reste inchangée cette saison. Le nouveau contrat ne prendra effet que lors de la saison 2016-2017.

Le Club du Dimanche remplace L'Equipe du Dimanche de Canal+

Côté magazines, des aménagements et une nouveauté : Alexandre Ruiz, en compagnie de ses experts, prendra en main les dimanches après-midi de la chaîne avec le Club Ligue 1 de 13h à 19h. Le Club du Lundi de 19h lui, disparaît pour laisser place au Grand Zap Ligue 1, une séance de rattrapage de tout ce qui s’est passé pendant le week-end dans les programmes de beIN Sports consacrés au championnat de France.

Avec le lancement d’un nouveau magazine multisports le dimanche soir (voir plus bas), le Club du Dimanche d’Alexandre Ruiz débutera à 20h30 « pour encadrer la dernière affiche européenne du week-end proposée en direct à 20h45 pour la Serie A et 20h30 pour la Liga, et pour pouvoir ainsi revenir sur la journée écoulée dans son intégralité. »
Un Club du Dimanche qui deviendra donc la nouvelle Equipe du Dimanche du PAF (cette dernière devient omnisports sur Canal, ndlr) puisqu’après l’affiche, de 22h50 à minuit, « le CDD proposera un résumé des journées de ses trois grands championnats européens, avec en bonus un peu de Portugal, d’Argentine voire de championnat de Turquie.»

« Renforcer l'omnisport » avec un nouveau magazine multisports

Si la marge de nouveaux recrutements d’abonnés foot semble toutefois limitée, beIN Sports ayant déjà attiré bon nombre d’entre-eux, c’est sur l’omnisport que les perspectives sont plus intéressantes. Et l’investissement en droits télé suit : « En plus de notre catalogue existant, nous serons aussi la chaîne des équipes de France, masculines et féminines, avec la récente acquisition des droits des Euro de handball 2016 et 2018, qui viennent s’ajouter aux Mondiaux 2015 et 2017 et aux matchs amicaux et de qualification pour l’Euro 2016, mais aussi dès cette saison la Coupe Davis et la Fed Cup en tennis, le volley, le judo, la natation, le cyclisme et même l’intégralité de l’Euro 2016 de foot ».

Pour mettre en avant ces droits en dehors des magazines dédiés à chaque discipline, beIN Sports crée une nouvelle émission, Tribune Sports, le dimanche, en clair de 19h à 20h30, à partir du 6 septembre. Un talk-show multisports riche en images et animé par Claire Arnoux. Le nouveau visage féminin de beIN Sports, en provenance de L’Equipe 21, sera entouré des journalistes et experts omnisports de la chaîne. « Il nous manquait une telle vitrine. Et pour être complet on utilisera dans ce magazine le droit à l’info pour une résumé d’un Grand Prix de F1, une affiche de Premier League ou du rugby par exemple. »

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 9089137112_3796460209_m.jpg 
Affichages : 7 
Taille : 24.0 Ko 
ID : 1315

En provenance de L'Equipe 21, Claire Arnoux présentera Tribune Sports le nouveau magzine multisports de beIN Sports (D.R)