L’heure et la date de l’attaque terroriste perpétuée hier contre nos soldats ne sont pas fortuites : le mois saint de Ramadan, la date qui correspond jour par jour à la bataille de Badr, première bataille victorieuse des musulmans contre les Koffars de Quraïch, enfin l’heure du crime, à savoir l’heure de la rupture du jeûne.

Mercredi 16 juillet 2014, à l’heure de la rupture du jeûne, deux groupes terroristes ont attaqué deux points de contrôle de l’armée dans un point avancé de Jebel Chaambi à l’aide de roquettes RPG et de mitrailleuses légères. Bilan provisoire : 14 martyrs et plus de 20 blessés de l’Armée Nationale dont huit sont en état grave

Un élément terroriste aurait été abattu après cette embuscade meurtrière.

Une source de la Présidence du Gouvernement a annoncé qu’une cellule de communication de crise sera créée dans les heures à venir. Cette cellule, composée de porte- parole du ministère de la Défense, de celui du ministère de l’Intérieur et du conseiller médiatique du chef du gouvernement, aura pour tâche de gérer les informations sécuritaires et les communiquer aux médias instantanément.

Ces informations seront communiquées aux médias sous forme de communiqués officiels ou lors de point de presse tenus au siège du gouvernement à la Kasbah selon la même source.

- l'économiste Maghrébin