Quatre ans aprs ses dbuts, l'Internet par satellite grand public commence dj saturer, ce qui menace les ambitions d'une France entirement ligible au trs haut dbit.

Destin combler la fracture numrique, l'Internet par satellite commence saturer. Eutelsat, l'un des deux oprateurs du secteur en France, n'accueille plus de nouveaux clients dans 28 dpartements, comme le rvle Next Inpact dans un article rserv ses abonns. Le plan France trs haut dbit, qui prvoit de connecter 100 % des logements au trs haut dbit en 2022, a du plomb dans l'aile.

L'oprateur de tlcommunications Eutelsat a lanc l'Internet par satellite moderne en 2011, avec la mise en service d'un satellite de nouvelle gnration exploitant une bande KA. Seulement quatre ans plus tard, ce satellite KA-SAT est arriv saturation dans 28 des 96 dpartements de la France mtropolitaine, ou plus prcisment sur deux des onze faisceaux qui couvrent le pays.
Aux dernires nouvelles, c'est--dire au 31 dcembre 2014, ce satellite desservait 175 000 abonns sur toute sa zone de couverture pan-europenne. Au lancement, Eutelsat pensait pouvoir accueillir un million d'abonns en Europe et 300 000 en France. Visiblement, l'oprateur a considrablement revu ses ambitions la baisse. Il faut dire qu'en quatre ans, la demande en termes de dbits a augment. Or la capacit totale du satellite est reste et restera de 70 Gb/s.

Eutelsat pourrait accueillir de nouveaux abonns, mais ils se partageraient ce dbit. Ce serait insensible en heure creuse, mais il y aurait des ralentissements de plus en plus importants aux priodes d'affluence. Nous n'allons pas sacrifier la qualit pour la quantit , a promis l'oprateur Next Inpact. Il continue nanmoins accueillir de nouveaux clients professionnels, qu'il priorise certainement au dtriment des particuliers.

Pour augmenter sa capacit, Eutelsat envisage de lancer de nouvelles ressources satellitaires , c'est--dire de lancer un second satellite. En attendant, les nouveaux clients peuvent se tourner vers des offres reposant sur le satellite KA d'Astra, lanc en septembre 2012, sur lequel il y a encore de la place.

source