Philippe Billard a couru sur un tapis pendant 6 jours. Lenjeu ? Grer leffort sans martyriser le corps.

"Je ne veux pas terminer cette course compltement cram. Pour moi, cest digne le sport." Lauteur de cette formule est un passionn de course ultra et directeur de la publication de Ultra Mag. Et il a couru six jours sur un tapis de course au fond de la boutique Holiste Paris, du 23 au 29 mai dernier.

La foule perptuelle

Philippe Billard a dj tent 3 fois un "6 jours", dont un sur piste. Mais nallez pas lui parler de performance, encore moins de tentative de record. Il sagit dabord dun projet scientifique. Bard de capteurs, lcoute de son corps, de son rythme, Philippe Billard tudie tous les paramtres de la course dans le but de dcouvrir ce quil appelle "la foule perptuelle", la foule idale qui permettrait de courir le plus longtemps possible sans finir vid nen plus pouvoir bouger pendant une semaine.

"Trouver le bon mcanisme qui fait que tu avances, tu rcupres, tu avances, tu rcupres" rsume le coureur. Alternance deffort, de micro-rcupration, dhydratation, dalimentation et deux trois heures de sommeil pour, au final, une vingtaine d'heures de tapis par jour.

Une course high-tech

Parmi lattirail technologique de Philippe Billard figure en bonne place un drle dappareil distribu par la boutique Holiste, le Bol dAir Jacquier. Un systme doxygnation douce base de rsine de pin des Landes cens amliorer la rcupration, et objet dune thse en Sciences de la Vie soutenue en 2008 luniversit de Dijon par Batrice Mercier, qui assistait ce "6 Jours". " travers moi, les gens de Holiste veulent valider leurs hypothses car depuis quils existent, il y a des milliers de tmoignages assez concordants sur le Bol dAir mais pas dtudes cliniques."

Cette course a ncessit huit mois de prparation, chronique par lathlte sur un blog ad hoc, 6D Addict, dont quelques sances en situation sur le tapis de Holiste. Mais impossible dviter linconnu. "Aprs trois jours, on arrive dans des zones qui ne sont pas entranables : jamais lentranement on ne fait trois jours de course pied et cest l que surviennent des phnomnes un petit peu bizarres." Sensation de jambes prtes exploser, hallucinations dignes dun delirium tremens, questionnements existentiels Des choses assumes, attendues mme, mais quil faut savoir grer.

Dans ces moments-l, il faut se mettre la table des ngociations avec les 2-3 petits bonshommes que tu as dans la tte"

samuse Philippe Billard, racontant ces anecdotes tranges du haut de son tapis, au cinquime jour de course.

moins que le plus amusant, pour lui, naient t les interrogations des journalistes, venus nombreux linterviewer pendant cette petite semaine. linstar de celui qui lui demandait sil navait pas "peur d'tre compltement dtruit 40 ans ?" Sur son tapis, Philippe Billard enchane les pas, compte les kilomtres, contrle ses donnes. Le lendemain de lpreuve, il partait pour un footing de reprise. Prochain "6 Jours" la fin de lanne. Il a 42 ans.



Sciences&Avenir