Nicolas Bourgoin

Cest dsormais officiel, la France est devenue un vassal dIsral.

Les multiples prises de position de Franois Hollande et de son gouvernement, notamment sur les dossiers syrien, iranien et ukrainien, avaient dj montr les liens fusionnels, quasi-organiques, qui lunissaient ltat hbreu. On se souvient aussi de la vritable dclaration damour Isral faite par celui qui est aujourdhui Premier ministre. Mais propos de lagression isralienne contre Gaza, la veulerie politique a atteint des sommets jusque-l inexplors quand llyse sest totalement align sur Tel-Aviv en dclarant quil appartenait au gouvernement isralien de prendre toutes les mesures pour protger sa population . On le saura peu aprs, dclaration pratiquement dicte par la maison-mre Ce virage diplomatique qui achve la rupture davec la priode o la France menait une politique plus quilibre, est en partie le rsultat dun travail de lobbying agressif men par les organisations sionistes en France : principalement le CRIF et ses deux bras arm, le Betar et la Ligue de dfense juive
Qui gouverne notre pays ? Pour le savoir, rendez-vous au dner annuel du CRIF, auquel le chef de ltat se voit littralement convoqu pour couter le message que ce relais officiel de la politique isralienne en France entend lui dlivrer. Ce vritable rituel de dfrence est tout sauf anodin : il exprime parfaitement la profonde soumission des lites politiques aux intrts de lentit sioniste et influence fortement la vie politique franaise. Au programme, justification de la colonisation et promotion du sionisme pour un objectif unique : faire taire toute voix critique lgard de la politique isralienne en assimilant lantisionisme une forme dantismitisme. Avec une pointe dislamophobie pour relever le tout.
Sans surprise, le CRIF soutient lagression isralienne contre Gaza et va jusqu demander aux autorits franaises dinterdire les manifestations en faveur du Hamas , arguant des rcentes chauffoures et sinquitant du sort de la communaut juive vivant en France. Son prsident Roger Cuckierman a dailleurs t reu par Franois Hollande pour sentretenir avec lui de ces questions et on peut parier quil sera entendu Dores et dj, les rassemblements pro-palestiniens sont interdits dans plusieurs villes. La manipulation est bien rode : provoquer volontairement des incidents pour ensuite invoquer la notion de trouble public. Ctait notamment celle propose par Arno Klasrfeld pour interdire les spectacles de Dieudonn. Elle a une fois de plus fonctionn avec le concours des milices sionistes (et fascistes) LDJ et Betar qui ont violemment attaqu les manifestants pro-palestiniens et profr des insultes ( jencule la Palestine ) comme on peut le voir sur la vido et daprs les nombreux tmoignages des manifestants prsents dont ceux de lUJFP. Et le tout sous la protection des CRS, ce qui nest gure tonnant quand on sait que la Police nationale prte aux troupes de la LDJ ses btiments officiels pour leurs sances dentranement au krav-maga, lart martial de larme isralienne, quelles suivent sous la direction de conseillers techniques venus dIsral
Cette fois la ficelle tait un peu grosse, la LDJ prvoyant plusieurs heures lavance les incidents (et pour cause !) sur son compte Twitter, mais a na pas empch la presse mainstream de reprendre servilement la version des milices sionistes elle-mme relaye par la tlvision isralienne : des synagogues prises dassaut par des groupes nombreux et haineux profrant des slogans antismites . La tlvision isralienne Infolive a prtendu que des slogans Morts aux Juifs avaient t scands dans les rues de Paris alors que, vido lappui, cest Hollande complice qui tait cri. La nuance aura sans doute chapp aux journalistes