C'est rare : une française, qui a contracté une leucémie aiguë à l'adolescence, est parvenue à tomber enceinte après une autogreffe ovarienne. Une première en Rhône-Alpes.

En 2000, Julie, 17 ans, est soignée pour une leucémie aigüe. Les traitements sont puissants et pour lui donner une chance d’enfanter un jour, les médecins de l'Hôpital Femme Mère Enfant des Hospices Civils de Lyon prélèvent et congèlent des échantillons de son cortex ovarien, région périphérique de l'ovaire. Ils sont conservés par la suite dans de l'azote liquide, à -196 °C, dans un Centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains (CECOS).

En 2012, Julie, souhaite être maman. Les médecins lui greffent alors son tissu ovarien. En 4 mois, son cycle reprend naturellement. Début 2014, Julie est enceinte et son accouchement est prévu en août. Une première dans la région Rhône-Alpes, selon un communiqué des Hospices Civils de Lyon, cette technique n'étant appliquée que depuis quelques années.

Une quarantaine de naissances dans le monde

Depuis une vingtaine d'années, cette technique est utilisée sur les brebis. La première naissance mondiale chez la femme obtenue après greffe a eu lieu en 2005. Elle a été réalisée par le Professeur Pr Jacques Donnez, Chef du Service de gynécologie, andrologie et fécondation in vitro des Cliniques universitaires Saint-Luc en Belgique.

En France, c’est la 7ème grossesse obtenue et 4 enfants sont nés : soit à la suite d’une grossesse spontanée, soit après fécondation in vitro. Dans le monde, environ une quarantaine d’enfants sont nés de cette technique de préservation de la fertilité.

Au CHU de Lyon, 12 greffes ont été réalisées entre 2002 jusqu’à 2014 et il s’agit de la première grossesse. Six greffes ont été faites depuis juillet 2012, permettant d’espérer encore d’autres grossesses.

La leucémie est un cancer qui prend naissance dans les cellules souches sanguines qui se trouvent dans la moelle osseuse. C’est là que sont fabriquées les cellules sanguines. La leucémie se développe lorsque des cellules souches sanguines présentes dans la moelle osseuse fabriquent des cellules sanguines anormales. Ces cellules anormales se multiplient peu à peu et finissent par dépasser en nombre les cellules normales. Il devient alors difficile pour les globules blancs, les globules rouges et les plaquettes d’accomplir adéquatement leurs tâches respectives.

Nouvelobs