Versets et hadiths sur la Nuit du Mérite

Salam alaykoum

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

« Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr.
Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr?
La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois.
Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre.
Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. »


Abou Dharr - qu’Allah l’agrée - rapporte : « Nous avons jeûné avec le Messager d’Allah - paix et bénédictions sur lui - durant le mois de Ramadan. Il ne nous présida pas durant les prières nocturnes surérogatoires jusqu’à ce qu’il restât sept nuits avant la fin du mois. Il nous présida alors pendant un tiers de la nuit. Il ne pria pas avec nous la sixième nuit. Durant la cinquième, il pria avec nous la moitié de la nuit. Nous lui demandâmes : « Ô Messager d’Allah ! Ne devrais-tu pas prier avec nous toute la nuit? » Il répondit : « Quiconque prie derrière l’imam jusqu’à ce que ce dernier finisse aura une récompense équivalente à celui qui aura prié la nuit entière. »

Abou Dâwoûd ra dit : « On interrogea Ahmed : « Préfères-tu qu’un homme prie seul ou avec les gens pendant les nuits de Ramadan ? » Il répondit : « Avec les gens ». Je l’ai aussi entendu dire : « Je préfère que l’on effectue la prière nocturne ainsi que le witr avec l’imam, car le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit : « Quand un homme prie avec l’imam jusqu’à ce dernier finisse, il gagne la même récompense que s’il avait prié toute la nuit. »»

Abou Hourayrah - qu’Allah l’agrée - rapporte que le Prophète - paix et bénédictions sur lui - a dit : «Quiconque demeure en prière durant la Nuit du Mérite - et que cela lui est facilité -, entraîné par la foi et l’espérance en Dieu, verra ses péchés passés pardonnés.» L’expression « et que cela lui est facilité « figure dans la version de Ahmed, d’après Oubâdah Ibn As-Sâmit, et signifie qu’Allah - Exalté soit-il - permet à cette personne de faire partie des adorateurs sincères durant cette nuit bénie.

Aïcha ra rapporte avoir demandé au Prophète - paix et bénédictions sur lui - : « Ô Messager d’Allah ! Si jamais je sais quelle nuit est la Nuit du Mérite, que dois-je dire durant cette nuit ? « Il lui dit : dis : Ô Allah ! Tu es celui qui pardonne sans cesse, et tu aimes le pardon. Pardonne-moi donc »

Aicha ra rapporte : « Durant les dix dernières nuits du mois de Ramadan, le Prophète - paix et bénédictions sur lui - serrait son izâr (c’est-à-dire qu’il s’écartait de ses femmes dans le but d’avoir plus de temps pour l’adoration), priait toute la nuit et réveillait sa famille. » Elle dit aussi : « Le Messager d’Allah - paix et bénédictions sur lui - redoublait d’effort dans l’adoration durant les dix dernières nuits.»