Samsung comptait sur les ventes de son dernier flagship, le Galaxy S6, pour remonter la pente. Il semble que le groupe coréen se soit montré trop optimiste, puisque les résultats sont décevants.

Samsung s’attend encore à un recul de ses revenus pour le 2ème trimestre. Les ventes du GalaxyS6 ne se sont pas montrées à la hauteur de ses ambitions et Apple et son iPhone n’ont pas arrangé les choses. Cela fait plus d’un an et demi que les résultats du constructeur de smartphones sud-coréen sont en baisse.
Le Galaxy S6 n’a pas renfloué les caisses de Samsung

Le géant sud-coréen comptait bien sur les ventes de son Galaxy S6 pour se refaire une santé et au final ses résultats sont encore en baisse pour le 2ème trimestre de l’année. Cela fait 7 trimestres consécutifs que les revenus de Samsung sont en baisse. Avec un profit qui s’est chiffré à 5,53 milliards d’euro pour les mois d’avril à juin, c’est 4% de moins que l’an dernier à la même période. C’est toutefois un meilleur résultat que les 4 trimestres précédents.
Le chiffre d’affaire, lui, reculera à 48 000 milliards de wons alors que les analystes avaient prévu 53 000 milliards. C’est 8% de moins sur un an.
Une mauvaise anticipation de Samsung

Si le ralentissement économique du côté de la Chine peut expliquer en partie ce recul constant des résultats de Samsung, il semblerait surtout que le numéro 1 des constructeurs de smartphones aurait mal anticipé les ventes des Galaxy S6 et S6 edge. Le S6 edge a connu un succès que n’avait pas prévu Samsung et le smartphone à l’écran incurvé s’est vite retrouvé en rupture de stock alors que les revendeurs se retrouvaient avec des S6 standards sur les bras. A ces problèmes d’approvisionnement s’ajoute l’engouement sans limite des consommateurs pour le principal concurrent, l’iPhone d’Apple.
Un analyste de chez HMC Investment à Séoul, Greg Roh, interrogé par Bloomberg, expliquait : « Le Galaxy S6 ne se vend pas aussi bien que le marché avait espéré, en partie à cause de la poursuite de la surperformance des iPhones, combinée avec les soucis d’approvisionnement ». « Les ventes ont complètement raté les attentes du marché, ce qui montre que la demande globale de l’industrie pour les smartphones, les téléviseurs et les PC s’affaiblit « .