COPA AMERICA Vainqueur, domicile, de la Copa America face l'Argentine (0-0, 4-1 t.a.b.), le Chili a bien mrit sa premire couronne internationale. C'est une juste rcompense pour la formation de Jorge Sampaoli, qui n'a jamais reni les principes d'un jeu tourn vers l'offensive.

Le jeu : Le Chili au presque parfait

Il y a toujours cette part de frustration avec le Chili. Face l'Argentine, la Roja a encore jou un football d'une grande gnrosit, avec un pressing trs haut, des latraux rsolument tourns vers l'offensive, des milieux actifs et cratifs, toujours dsireux de jouer au sol. Elle a ajout une remarquable organisation dfensive pour neutraliser Lionel Messi, mme si elle n'a pas toujours utilis des moyens lgaux. Comme trop souvent, il lui a manqu la finition. Mais, face une Argentine domine et gure plus raliste, elle n'a pas eu regretter cette lacune.Les joueurs : Aranguiz, c'est la grande classe

Dbordant d'activit, brillant de justesse de jeu et plein d'abngation dans la rcupration,Charles Aranguiz a confirm face l'Argentine qu'il tait bien le meilleur milieu de cette Copa America.Mauricio Isla a t omniprsent sur son ct droit. Arturo Vidal est mont en puissance aprs la pause, tandis qu'Alexis Sanchez est rest brouillon et Eduardo Vargas transparent. Ct argentin, le danger est surtout venu des Parisiens Javier Pastore etEzequiel Lavezzi. Lionel Messi, bien pris, et Sergio Agero, rarement touch, n'ont pas eu l'impact attendu.




Charles Aranguiz face Javier Pastore lors de Chili-Argentine - Copa America 2015 - Panoramic




Ce qui aurait pu tout changer

Les choix de Gerardo Martino. Remplacer Agero par Higuain n'a pas t une option payante, alors que son quipe tait domine et que le jeu de Tevez semblait davantage correspondre au scnario de la rencontre. Higuain a manqu une occasion en or au bout du temps additionnel, et prcipit la chute de l'Albiceleste dans la sance de tirs au but en expdiant sa tentative bien au-dessus de la barre. Le dernier changement de Martino la 81e, avec la sortie de Pastore, semblait aussi prmatur. D'autres Argentins semblaient plus mousss l'approche de la prolongation.




L'occasion de Gonzalo Higuain lors de Chili-Argentine - Copa America 2015 - AFP




La stat : 5

Le Chili tait un maudit des finales en Copa America jusqu'ici. Il avait atteint ce stade de la comptition quatre reprises (1955, 1956, 1979, 1987) sans jamais russir inscrire son nom au palmars de l'preuve. La cinquime, devant son public Santiago, a t la bonne. a valait le coup d'attendre.Le tweet qui enfonce encore un peu plus Gonzalo Higuain



La dcla : Jorge Sampaoli (slectionneur du Chili)

" C'est un rve incroyable, et ce d'autant plus que nous sommes les htes de la comptition"
La question : Le Chili est-il la meilleure quipe sud-amricaine ?

Oui. Sur l'ensemble du tournoi, le Chili a bien mrit son sacre. La formation de Jorge Sampaoli n'a jamais reni ses principes de jeu avec un football tourn vers l'attaque, mme si le ralisme reste un mal rcurrent chez elle. Elle a aussi fait preuve d'une grande discipline tactique pour neutraliser l'Argentine, notamment Lionel Messi, lors de cette finale. Dans l'engagement et la facult rpter les efforts, elle a aussi t au-dessus de l'Albiceleste. Le Chili a t l'quipe la plus complte, jusqu'au bout.C'est une confirmation. Il ne faut pas oublier que la Roja tait sortie d'un groupe trs compliqu la Coupe du monde l't dernier avec l'Espagne, championne du monde et double championne d'Europe en titre, et les Pays-Bas, futurs demi-finalistes de l'preuve. Elle avait brillamment battu les Espagnols en phase de poules (2-0) avant de subir une cruelle dfaite face au Brsil, pays organisateur, en 8e de finale (1-1, 2-3 t.a.b.).




Mauricio Pinilla devance Thiago Silva, mais la barre vient sauver le Brsil face au Chili - Panoramic




La barre de Mauricio Pinilla la 119e minute de jeu dans cette rencontre n'est dsormais plus qu'un mauvais souvenir. Le Chili n'est plus maudit en comptition internationale et ce premier sacre en Copa America, mme acquis domicile, doit lui faire prendre conscience de sa capacit rivaliser avec les autres grandes nations du continent sud-amricain, le Brsil et l'Argentine en tte. Un continent que le Chili reprsentera lors de la prochaine Coupe des Confdrations, pour la premire fois de son histoire. C'est une juste rcompense.