Plus la capacité d’une clé USB augmente, plus on peut y mettre de fichiers, mais plus aussi elle est rapide. Pourquoi ?

Lors de l’achat d’une clé USB, faut-il choisir une capacité de 16, 32 ou 64 Go ? Une capacité de stockage plus importante permet de stocker plus de fichiers, mais influe également sur ses vitesses de transfert. Ainsi le fabricant Transcend annonce pour sa JetFlash 780 des vitesses de lecture/écriture de 140/40 Mo/s pour 16 Go, 210/75 Mo/s pour 32 Go et 210/140 Mo/s pour 64 Go. Pourquoi de tels écarts de vitesse ?
Les performances dépendent du contrôleur, mais aussi des puces mémoire

Petit rappel technique : une clé USB est constituée de mémoire Flash et d’un microprocesseur simplifié, le contrôleur, qui gère les transferts entre la mémoire et le connecteur USB. L’augmentation de la capacité permet de mettre en œuvre des puces mémoires plus denses, c’est-à-dire avec davantage de couches de cellules (« Die » en anglais). Elles sont ainsi plus performantes car les données sont transférées en parallèle sur les différentes couches de la puce mémoire. Il y a ainsi un canal par couche, donc l'augmentation du nombre de couches entraine l'augmentation du nombre de canaux (ils sont entourés en rouge dans le dessin ci-dessous) et donc l'accroissement des débits de la puce mémoire et des performances de la clé USB.
Le passage de 2 à 4 canaux augmente les débits des puces mémoire



agrandir la photo

Les constructeurs ne communiquent pas sur la densité des puces, ni sur le nombre de canaux dans les puces, mais certains indiquent des vitesses de transfert, ce qui est une première indication. Cependant, ces vitesses constituent un maximum rarement atteint dans des conditions réelles d’utilisation. De plus, nous avons constaté une diminution des débits avec la taille des fichiers. Certaines clés sont très rapides pour les gros fichiers, par exemple les vidéos, mais leurs débits s’effondrent avec des fichiers de taille moyenne (MP3, photos Jpeg).