Le président Abdelaziz Bouteflika a mis fin aux fonctions de Mohamed Mokadem comme chargé de mission à la présidence de la République. L’information, donnée hier par le quotidien Ennahar, a été confirmée ce lundi à TSA par une source sûre. « Meguedem a été limogé. Le Président a mis fin aux fonctions à quatre autres conseillers dont le général Touati », affirme notre source.

Avant d’être écarté officiellement, Mohamed Meguedem était tombé en disgrâce depuis plusieurs mois, après avoir tenté d’obtenir le limogeage du DGSN, Hamel.

Une enquête de la police a été ouverte en 2013 sur les agissements et le trafic d’influence dont est soupçonné Meguedem, dont la distribution de logements AADL, la nomination de hauts responsables, etc.

Meguedem utilisait notamment son statut de chargé de mission à la présidence et ses relations bien placées pour exercer de l’influence sur les cadres supérieurs de l’État et les hauts gradés de l’armée. Il n’hésitait pas à utiliser le téléphone de souveraineté à des fins personnelles pour intimider de hauts cadres de l’État. Au fil des années, ce personnage obscur a réussi à devenir puissant et influent, nommant et dégommant des responsables. Il est connu pour sa grande gueule et parlait souvent au nom de hauts responsables de l’État, dont le président de la République et le chef du DRS.

tsa