Deux dputs PS rappellent l'ordre Franois Hollande face son parti pris en faveur d'Isral
le 11. juillet 2014 - 10:31

Il est particulirement affligeant, mais hlas trs rvlateur, de devoir rappeler le prsident de la Rpublique son devoir d'honorer la position humaniste et l'indpendance historique qui ont fait la grandeur de la France dans un pass qui semble, la ple lueur du prsent, rvolu.

Et pourtant, ds qu'il s'agit d'Isral, de son imprialisme implacable et de son impunit scandaleuse, les valeurs cardinales du pays des droits de l'Homme sont pulvrises et rduites en miettes, l'image du soutien empress et indfectible de Franois Hollande son homologue Benyamin Netanyahou qui n'est pas de nature redonner du lustre une France sous influence.

Dans le silence assourdissant et l'atonie coupable de la classe politique, deux dputs PS ont fait entendre leur diffrence, jeudi 10 juillet, pour rappeler l'ordre un prsident qui n'en a que le titre, mais pas la stature...

Le communiqu sign d'Alexis Bachelay et Razzy Hammadi

"Nous assistons depuis quelques semaines une escalade de violences au Proche-Orient dont lhorreur et les consquences sur les civils ne sauraient tre tolres. Cette position doit tre dfendue par la France lors de la runion durgence du conseil de scurit de lONU.

Aucune vengeance, aucune reprsaille, ne permettra daller vers une solution pacifique ce conflit qui dure depuis trop longtemps. Au contraire, de nouvelles victimes vont sajouter la liste dj trop longue des personnes brises par ce conflit. La loi du Talion ne saurait tre cautionne, elle foule au pied le droit international et doit tre condamne fermement.

Dans ce conflit la France doit rappeler que lusage de la violence ne saurait tre tolr en aucune manire. La France condamne le terrorisme et doit rappeler lEtat dIsral ses obligations internationales : arrt de la colonisation et retrait des territoires occups, afin de permettre la cration dun Etat palestinien viable. Lexistence dun Etat palestinien viable est la cl de vote de toute solution ngocie.

En aucun cas la France ne doit laisser penser quelle cautionne les violences ou les reprsailles militaires. La premire consquence de lusage disproportionne de la force contre les palestiniens est la mort de plusieurs dizaines de civils dont de nombreux enfants. La France doit au contraire clairement condamner toutes les reprsailles militaires.

Nous appelons le Prsident de la Rpublique tenir ces positions claires, qui sont celles de la France depuis des annes, au-del mme des alternances. Nous appelons les autorits franaises et europennes user de toute leur influence pour faire cesser immdiatement et sans dlai les violences.

Nous mobiliserons dans les jours qui viennent, toute notre nergie dans le cadre dactions appelant larrt immdiat des combats et lurgence dune solution politique et dfinitive."

Alexis BACHELAY

Dput des Hauts-de-Seine, Porte-parole de La Gauche Forte

Razzy HAMMADI

Dput de Seine-Saint-Denis