Cavani n'a guère apprécié que Jara tente de lui mettre un doigt dans l'anus. (Reuters)


Ce jeudi matin, Edinson Cavani, l'attaquant du PSG, a été exclu avec l'Uruguay contre le Chili en quarts de finale de la Copa America (1-0 pour le Chili). Mais en lui mettant un doigt dans l'anus, Gonzalo Jara, passé entre les mailles du filet, a bien provoqué un attaquant parisien qui n'avait guère besoin de cela...C'est évidemment l'image qui va faire le tour du monde ce jeudi matin. Le ChilienGonzalo Jara qui tente de mettre un doigt à Edinson Cavani, lequel réagit mollement mais se fait pourtant aussitôt exclure pour ce geste d'humeur en quarts de finale de la Copa America. L'Uruguay éliminée par le pays organisateur sur une réalisation de Mauricio Isla (81e, 1-0), Edinson Cavani tire donc lui sa révérence sur un carton rouge extrêmement sévère, pour ne pas dire injustifié, et sur un zéro pointé en termes de buts et de passes décisives avec la Celeste.Déjà averti pour contestation au cours de la rencontre par l'arbitre, M. Ricci, après 29 minutes de jeu, "El Matador", qui venait d'apprendre la veille l'arrestation de son père dans son pays natal après que ce dernier avait provoqué la mort d'un motard, n'était certainement pas en état de maîtriser ses nerfs quand, après 63 minutes de jeu, Gonzalo Jara tenta de lui mettre un doigt. Et la réaction du buteur uruguayen ne s'est pas fait attendre même si l'amplification de la faute par Gonzalo Jara sur l'action est plus qu'évidente.
blob:https%3A//vine.co/5efb2398-c0ca...a-103d20c4a6b5
En tout cas, M. Ricci, qui aurait dû exclure les deux hommes au pire, s'est clairement laissé abuser par le joueur de la Roja et a donc mis un terme au supplice d'un élément à côté de ses pompes malgré son envie évidente d'aider sa sélection à atteindre le dernier carré de la compétition. Un Cavani vexé, énervé et qui a mis plusieurs minutes avant de quitter la pelouse de l'Estadio Nacional. En conférence de presse après l'élimination (1-0), Oscar Tabarez avait lui du mal à digérer la décision arbitrale. "C’est possible que l’arbitre n’ait pas vu le geste de Jara mais l’arbitre assistant, lui, aurait dû le voir", a pesté le sélectionneur national. Éliminé de l'épreuve, l'ancien Napolitain va désormais pouvoir rentrer au pays afin de prendre des nouvelles de son père. Avant, sans doute, des vacances bien méritées après une saison très, très longue.