COPA AMERICA 2015 – Les quarts de finale de la Copa America débutent mercredi. Le temps pour les stars annoncées de la compétition de se réveiller après une phase de poule pas franchement brillante.

La Copa America est rarement tendre avec ses stars. Demandez à Pelé et Maradona, qui ne l'ont jamais gagnée. L'édition 2015 ne fait pas exception pour l'instant, même si certains comme Angel Di Maria, Alexis Sanchez ou Arturo Vidal ont tout de même réussi à se montrer à leur avantage lors de la phase de poule. Reste que les plus attendus ne sont pas vraiment là. Le début des quarts de finale mercredi sera pour eux l'occasion de trouver un second souffle.Lionel Messi (Argentine)

Sa saison avec Barcelone a été longue et riche : 57 matches disputés toutes compétitions confondues, 58 buts et un triplé Liga – Coupe d'Espagne – Ligue des champions. Le quadruple Ballon d'or est arrivé usé au Chili. Ses performances lors de la phase de poule l'ont bien montré. Il n'a marqué qu'un but pour l'instant. Contre le Paraguay lors du premier match sur penalty. Heureusement pour l'Argentine,pour amener leur équipe en quart. Mais l'Albiceleste comptera sur le retour au top de son capitaine samedi pour se défaire de la Colombie.





Lionel Messi, capitaine de l'Argentine lors de la Copa America 2015 - AFP




Edinson Cavani (Uruguay)

La Copa America et Edinson Cavani, ça ne fait pas bon ménage. Blessé lors de la phase de poule en 2011, "El Matador" n'avait pas inscrit le moindre but dans la compétition remportée par l'Uruguay. Cette année, l'attaquant du PSG a disputé l'intégralité des trois rencontres du premier tour, sans trouver le chemin des filets. Et l'Uruguay risque de poursuivre sans lui. Son père a été à l'origine d'un accident de la circulation en Uruguay, qui a provoqué la mort d'un motocycliste de 19 ans. Choqué, le joueur envisage de faire l'impasse sur le quart de finale face au Chili mercredi pour se rendre auprès de sa famille.James Rodriguez (Colombie)

Meilleur buteur de la Coupe du monde l'été dernier avec 6 buts, James Rodriguez devait être l'homme fort de la Colombie, qui cherche un second sacre en Copa America pour accompagner celui de 2001. Pour l'instant, le milieu offensif du Real Madrid peine à se montrer décisif. Aucun but, aucune passe décisive en trois rencontres et une influence sur le jeu moins grande que lors du Mondial. Les Cafeteros espèrent le retrouver d'ici samedi pour affronter l'Argentine.




James Rodriguez avec la Colombie face au Venezuela - Copa America 2015 - AFP




David Luiz (Brésil)

David Luiz voulait faire oublier le Mondial l'été dernier, où il avait été critiqué après la claque retentissante reçue par le Brésil face à l'Allemagne en demi-finale (1-7), puis lors du match pour la troisième place contre les Pays-Bas (0-3). Pour l'instant, c'est un échec pour le défenseur du PSG. Titulaire lors du premier match de poule face au Pérou (2-1), il n'a pas disputé la deuxième rencontre contre la Colombie (0-1) et n'a joué que 23 minutes face au Venezuela (2-1). Tout l'inverse de Thiago Silva. Sur le banc pour le premier match, l'ancien capitaine de la Seleçao a retrouvé sa place de titulaire et a même marqué un but précieux face au Venezuela lors de la dernière rencontre.Radamel Falcao (Colombie)

Sa saison délicate à Manchester United ne l'a pas aidé à prendre confiance avant de rallier le Chili pour disputer la Copa America. Fantomatique en Premier League (4 buts), Radamel Falcao n'a inscrit aucun but avec les Cafeteros depuis le début de la compétition. Pourtant, son sélectionneur José Pekerman lui a conservé sa confiance, alors qu'il dispose de Jackson Martinez, auteur de 32 buts en 42 matches avec Porto cette saison, sur le banc. "El Tigre" va vite devoir se montrer décisif s'il veut garder sa place dans le onze de la Colombie.




Radamel Falcao avec la Colombie - AFP




Carlos Tévez (Argentine)

Vingt buts en Serie A, un deuxième titre de champion d'Italie, une coupe nationale, une finale de Ligue des champions. Carlos Tévez présente un beau CV pour la saison 2014/2015. Mais c'est insuffisant aux yeux de Tata Martino pour en faire un titulaire en équipe nationale. Devancé par Messi, Agüero et même Higuain dans la hiérarchie des attaquants de l'Albiceleste, l'Apache n'a joué que des bouts de match. 41 minutes pour être précis en trois rencontres pour aucun but et aucune passe décisive.Neymar (Brésil)

Lui n'aura pas l'occasion de se racheter. Neymar a signé un départ tonitruant dans cette Copa America. Un but et une passe décisive face au Pérou pour le premier match du tournoi (2-1), le Brésilien a déchanté dans le deuxième match face à la Colombie. Son coup de tête sur Jesion Murillo en fin de match lui a valu un carton rouge et une suspension pour quatre rencontres. Son tournoi prématurément terminé, le Barcelonais a même annoncé mardi qu'il préférait quitter le Chili.