Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : chirac-sarkozy-et-hollande-espionnes-par-la-nsa_1.jpg 
Affichages : 4 
Taille : 34.7 Ko 
ID : 1208

Coup de tonnerre. Selon des documents Wikileaks publiés par Libé et Médiapart, les trois présidents Chirac, Sarkozy et Hollande ont été écoutés par la NSA de 2006 à 2012.


«S’espionner entre amis, cela ne se fait pas», s’était indignée Angela Merkel en apprenant en octobre 2013, par des révélations du Spiegel, que l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine avait ciblé son téléphone portable. Comment vont donc réagir ses homologues français qui ont semble-t-il été espionnés de la même façon par l'agence US?

Des documents publiés par Libération et Mediapart en collaboration avec WikiLeaks révèlent que les trois chefs d'État français ainsi que certains de leurs collaborateurs ont été placés sur écoute de 2006 à 2012.

Assange dans le coup

Ces documents obtenus par Wikileaks sont regroupés sous le titre « Espionnage Elysée ». On ne peut être plus clair.

Selon Libé, on peut lire dans ces documents que Chirac n'avait pas Douste-Blazy en grande estime. Que Sarkozy se voyait « comme le seul homme capable de résoudre la crise de 2008 ».

Le mémo le plus récent remonterait à 2012. Il fait état d'une réunion de crise pour évoquer une possible sortie de l'euro de la Grèce.

Les documents ne révèlent aucun secret d'État, mais montrent l'intérêt de la NSA pour la France et ses chefs d'État et surtout son manque total de scrupules.

A noter que Julian Assange a participé activement à ses révélations, puisqu'il cosigne l'article de Libération.

Suite à ses révélations, François Hollande a réagi rapidement, en convoquant un conseil de défense mercredi matin à 9h pour « évaluer la nature des informations diffusées par la presse ce mardi soir et en tirer les conclusions utiles », a indiqué l'Elysée.

source:OuestFrance