Au moins 20 personnes ont été tuées et 112 autres ont été blessées lundi dans des combats entre les forces du général dissident Khalifa Haftar et des groupes islamistes armés à Benghazi, dans l'est de la Libye.

Des sources médicales précisent que 11 militaires figurent parmi les morts. Un ambulancier, un étudiant et une femme ont également perdu la vie dans ces affrontements, selon la même source. Les combats ont débuté tôt le matin par l'attaque à l'arme lourde d'un camp des forces spéciales de l'armée par des membres du groupe islamiste d'Ansar al-Charia.

Selon des témoins cités par Reuters, des hélicoptères ont pris part aux combats. Des unités de l'armée régulière près de Benghazi ont rallié la cause de l'ex-général Haftar. Ces combats sont les plus violents depuisle début de l'offensive lancée en mai par l'officier dissident, qui dit vouloir éliminer les « groupes terroristes ».

Khalifa Haftar est un ancien officier de l'armée de Mouammar Kadhafi, qui s'était exilé aux États-Unis dans les années 1980. Il est revenu en Libyeen 2011 en plein soulèvement, qui a mené à la chute du régime. Ses adversaires l'accusent de vouloir conquérir le pouvoir dans un pays plongé dans le chaos et sous la coupe des milices.


Des combats dans l'est de Benghazi Photo : Stringer . / Reuters

R-Canada. 02 juin 2014