Daimler, lui aussi, veut proposer des véhicules capables de trouver seuls une place pour se garer. Le système étudié avec l'équipementier Bosch impose d'équiper des parcs de stationnement et de passer par une application tournant sur un smartphone. Les passagers descendent et ce « voiturier automatique » s'occupe du reste.
Pour trouver une place et y garer sa voiture, il suffira peut-être un jour d'un smartphone. C'est un sujet d'étude pour Daimler et Bosch.

Comme d'autres constructeurs automobiles, la maison mère de Mercedes-Benz, à savoir Daimler, estime que la voiture du futur, avant d'être complètement autonome, apprendra d'abord à se garer toute seule. L'entreprise va bientôt commencer à travailler en partenariat avec Bosch en vue de développer un nouveau système commandé par smartphone qui permettra aux véhicules de se localiser de façon autonome (sans conducteur ni passager) et de manœuvrer pour se garer seuls dans des places de parking. Pour que ce système fonctionne, il faudra que des caméras et des capteurs aient été préalablement installés dans les parkings concernés.Les premiers véhicules qui embarqueront ce système sont ceux de la flotte Car2go du constructeur. Le service d'autopartage Car2go de Daimler rappelle le système Autolib de Paris. Il n'est actuellement proposé qu'en Amérique du Nord (notamment à Montréal, New York, Vancouver et Seattle) et dépend beaucoup de la connectivité et des applis sursmartphone pour réserver et payer son véhicule, un environnement idéal pour tester ce nouveau système. « En collaboration avec notre partenaire Bosch et notre service de mobilité Car2go, nous sommes en train de développer et de tester une solution fondée sur les infrastructures pour proposer un service de voiturier entièrement automatisé. C'est un nouveau pas vers la conduite autonome, ou plutôt dans ce cas : vers le stationnement autonome », explique le professeur Thomas Weber, en charge de Mercedes-Benz Cars Development.
BMW étudie un système analogue mais, au smartphone, préfère la montre. La voiture, à l'entrée du parc du stationnement ira toute seule chercher une place et reviendra quand son propriétaire l'appellera par le même moyen. © BMW

Le stationnement autonome serait dans l'air du temps

Les technologies d'assistance au stationnement, de régulation de vitesse et de freinage autonome qui sont déjà proposées dans bon nombre de berlines premium, notamment la Mercedes-Benz Classe S, facilitent grandement la vie des conducteurs, mais ce système ira encore plus loin. Avec l'aide de Bosch, la voiture pourra repérer à distance une place de parking, puis, même si celui-ci s'étend sur plusieurs étages, elle se conduira automatiquement jusqu'à cette place et manœuvrera en toute sécurité avec l'aide d'infrastructures intelligentes.Lorsque le partenariat entre Daimler et Bosch entrera définitivement en application, à savoir le 8 juillet, Bosch sera chargé de développer des composants d'infrastructures – capteurs et caméras intégrés aux places – nécessaires pour qu'à l'avenir on ne voit plus l'ombre d'un conducteur dans les parkings. Lorsque ce projet sera terminé, les clients Car2go pourront par exemple demander au véhicule de se rendre automatiquement au point de retrait à l'extérieur du parking.BMW et Audi ont tous deux déjà fait des démonstrations de technologies similaires reliées à des infrastructures ces derniers mois, alors que le constructeur suédois Volvo a aussi présenté sa propre version d'un système qui fonctionnerait en intérieur et en extérieur sans l'ajout de capteurs. Mais Daimler et Bosch disent vouloir commercialiser ce nouveau système « dans un avenir proche », ce qui serait une première.