Le Fonds d'investissement Meridiam compte financer un important projet de production d'électricité renouvelable au Maroc, selon Julien Touati, directeur du développement et responsable du pôle africain de Meridiam.
Le Fonds d'investissement spécialisé dans les infrastructures publiques Meridiam compte financer un projet important de production d'électricité renouvelable au Maroc, a affirmé le directeur du développement et responsable du pôle africain de Meridiam, Julien Touati.
Ce projet, qui vise à renforcer l'indépendance énergétique du Maroc et qui fait partie des quatre projets prioritaires identifiés en Afrique, sera financé par un fonds à vocation panafricaine qui sera géré par Meridiam, a précisé Julien Touati dans un entretien publié mercredi sur le site de l'hebdomadaire français «L'Usine nouvelle», faisant remarquer que ce continent figurait dès le départ dans la vision stratégique du Fonds.
Il a également indiqué que Meridiam a, déjà, identifié les différents interlocuteurs avec qui elle va discuter de ce projet dont l'agence en charge du programme solaire Masen et l'Office national de l'eau et l'électricité (ONEE), soulignant que le Royaume est «un des endroits en Afrique qui offre la stabilité la plus forte».
Julien Touati a, d'autre part, réitéré la détermination du fonds à nouer des partenariats avec des grands groupes industriels actifs au Maroc pour les accompagner et co-développer avec eux des opportunités d'investissements.
L'Afrique connaît une croissance forte, d'autant plus que les facteurs qui favorisent cette croissance y sont réunis, a-t-il dit, notant que ce marché semble mûr pour absorber des investissements.
Créé en 2005 et basé à Paris, Meridiam investit dans des projets à horizon de 25 ans et a déjà participé à 32 projets en Europe et en Amérique du Nord.

MAP