Les relations entre Pékin et Washigton semblent, d'après la presse occidentale, particulièrement compliquées. La Chine mise sur un changement profond des relations entre les deux grands.

Alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry est en visite à Pékin les 9 et 10 juillet pour une rencontre annuelle sino-américaine, la presse occidentale met en avant les tensions croissantes entre les deux premières puissances économiques mondiales. Le Financial Times (FT) consacre ainsi sa une aux frictions en mer de Chine méridionale. Les Etats-Unis "cherchent à contrer l'avancée maritime de la Chine", affirme le quotidien économique.

Selon le FT, "les Etats-Unis mettent au point de nouvelles tactiques militaires pour empêcher les avancées territoriales de la Chine, notamment une surveillance aérienne renforcée et des opérations navales à proximité des zones contestées". Le défi pour Washington est de trouver des moyens de dissuader la Chine de poursuivre ses incursions territoriales, "sans provoquer une escalade qui transformerait des différends localisés en un conflit militaire plus large".

The New York Times a également consacré hier une longue analyse aux difficultés de la relation entre Chine et Etats-Unis, en mettant en avant le rôle d'un homme : le président chinois Xi Jinping, dont le one-man show complique les relations diplomatiques, selon le journal. D'après un expert interrogé par le quotidien de New York, Xi Jinping semble prendre seul les grandes décisions touchant à la sécurité nationale, en se fondant sur sa propre conception de "la grandeur nationale de la Chine et [de] sa puissance militaire".

Toujours selon cet expert, le sentiment de Xi Jinping d'avoir affaire avec Barack Obama à un président faible encouragerait le leader chinois à tester sans cesse les limites en mer de Chine orientale et méridionale. D'après le New York Times, le style très directif de Xi Jinping complique encore la compréhension du système politique chinois pour les responsables américains.

La presse officielle chinoise se borne pour sa part à relater le discours d'ouverture de Xi Jinping lors du Dialogue annuel économique et stratégique. Le président chinois a appelé de ses vœux une évolution profonde des relations entre les deux pays. “Aujourd'hui, les deux parties doivent mieux évaluer la situation et s'y adapter, faire évoluer les mentalités, innover”, a dit Xi Jinping. "La coopération sino-américaine peut déboucher sur de grandes choses bénéfiques aux deux pays et au monde entier, un affrontement sino-américain serait une calamité pour tous."

Une nouvelle forme de relations entre les deux pays “se concrétise par la volonté des deux côtés de rompre avec la tradition de l'affrontement entre grandes puissances” a ajouté Xi Jinping. Une telle démarche est sans précédent, a-t-il souligné, selon le site de l'agence officielle Xinhua Wang. “C'est en accumulant la terre peu à peu que nous ferons une montagne”.

le courrier international