L'Hoverboard, l'invention futuriste culte de Retour vers le Futur 2, n'est pas prête à voir le jour selon le scientifique américain Neil deGrasse Tyson. Pour le célèbre astrophysicien, on ne verra probablement jamais un tel moyen de transport arriver dans le commerce.

Le récent drone géant qui a permis à Catalin Alexandru Duru, un ingénieur canadien, de battre un record du monde a beau être qualifié d'hoverboard, il ne ressemble en rien à la planche sur laquelle Marty McFly lévite dans Retour vers le Futur. Le film culte a beau se dérouler en 2015, Mattel ne propose pas encore un tel jouet dans les magasins, et ça ne sera clairement pas le cas d'ici au mois d'octobre prochain.

Interrogé sur le sujet par le Huffington Post américain, l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson a donné son avis sur la question. Le scientifique est très connu aux Etats-Unis pour donner son avis, souvent éclairé, sur les concepts de science-fiction et leur viabilité dans la réalité. Après s'être attaqué à Gravity, il jette donc un nouveau pavé dans la mare.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0320000008067154-photo-hoverboard-retour-vers-le-futur.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 55.3 Ko 
ID : 1118

« Ce n'est pas réaliste »

« Il y a des gens qui travaillent sur la question, et il existe des prototypes. Mais un hoverboard à utiliser partout ? A la place d'un skateboard ? Je pense que c'est irréaliste, et ça nécessite une surface spéciale pour être utilisé. »

Le scientifique évoque très probablement le prototype d'hoverboard de la marque Hendo, financé l'année dernière sur Kickstarter. Un produit annoncé à 10 000 dollars et encore bien loin de la commercialisation - encore faut-il qu'il soit, un jour, effectivement proposé à la vente.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0320000008067152-photo-hoverboard-retour-vers-le-futur.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 66.5 Ko 
ID : 1119

L'un des principaux problèmes se trouve dans le fait que les prototypes nécessitent une surface spécifique pour fonctionner, empêchant de les utiliser partout au quotidien. « Je peux imaginer des hoverboards dans certains lieux prévus pour ça, avec une surface du sol adapté » ajoute le scientifique. Des skateparks pour hoverboards, une certaine idée du futur...