Une anglaise de 21 ans atteinte d'un trouble qui la pousse à s'arracher les cheveux a posté un montage video de 6 ans de selfies réalisés pour lutter contre sa maladie.

Vue près de deux millions de fois depuis qu'elle a été postée le 8 juin dernier sur Youtube, la vidéo fait le buzz. On y voit Rebecca Brown, une jeune anglaise de 21 ans, qui s’est prise en photo presque tous les jours pendant plus de six ans. Pourquoi ? Pour illustrer son combat contre sa maladie, la trichotillomanie.

Ce trouble psychologique également appelé trichomanie est un tic (trouble involontaire compulsif) qui se caractérise par l’arrachage compulsif des cheveux, des poils, des sourcils et parfois même des cils. La plupart du temps, cette manie est bénine et/ou transitoire. Mais, persistante, elle peut s’avérer un véritable trouble mental.

Un cercle vicieux comportemental


Elle se déclenche lorsqu’on ressent un stress important ou quand on se sent déprimé. C’est là que s’enclenche le cercle vicieux. Des sentiments comme le stress, la frustration, l’angoisse ou la dépression conduisent au besoin irrépressible de s’arracher les cheveux. L’arrachage procure lui-même un soulagement voire une excitation. Ce bien-être entraîne à son tour culpabilité et honte.

Outre le suivi comportemental, il est recommandé aux personnes atteintes de s'astreindre à une discipline à même d'endiguer le cercle vicieux : tenir un journal pour y consigner ses sentiments afin de mieux les appréhender, conserver les cheveux arrachés pour prendre conscience de la masse que cela peut représenter...

De son côté, Rebecca Brown a choisi le selfie. De l’âge de 14 à 21 ans (du 12 septembre 2007 à 2014), elle s'est ainsi prise en photo presque tous les jours et en a réalisé ce montage qui montre quelques étapes de sa vie, des moments où elle est en dépression jusqu'à ceux où elle a présenté des tendances suicidaires. Vous pourrez notamment la voir lorsqu’elle avait les cheveux longs, son premier petit ami, ses visites à l’hôpital, ses cheveux rasés...

Une anglaise de 21 ans atteinte d'un trouble qui la pousse à s'arracher les cheveux a posté un montage video de 6 ans de selfies réalisés pour lutter contre sa maladie.

Vue près de deux millions de fois depuis qu'elle a été postée le 8 juin dernier sur Youtube, la vidéo fait le buzz. On y voit Rebecca Brown, une jeune anglaise de 21 ans, qui s’est prise en photo presque tous les jours pendant plus de six ans. Pourquoi ? Pour illustrer son combat contre sa maladie, la trichotillomanie.

Ce trouble psychologique également appelé trichomanie est un tic (trouble involontaire compulsif) qui se caractérise par l’arrachage compulsif des cheveux, des poils, des sourcils et parfois même des cils. La plupart du temps, cette manie est bénine et/ou transitoire. Mais, persistante, elle peut s’avérer un véritable trouble mental.

Un cercle vicieux comportemental


Elle se déclenche lorsqu’on ressent un stress important ou quand on se sent déprimé. C’est là que s’enclenche le cercle vicieux. Des sentiments comme le stress, la frustration, l’angoisse ou la dépression conduisent au besoin irrépressible de s’arracher les cheveux. L’arrachage procure lui-même un soulagement voire une excitation. Ce bien-être entraîne à son tour culpabilité et honte.

Outre le suivi comportemental, il est recommandé aux personnes atteintes de s'astreindre à une discipline à même d'endiguer le cercle vicieux : tenir un journal pour y consigner ses sentiments afin de mieux les appréhender, conserver les cheveux arrachés pour prendre conscience de la masse que cela peut représenter...

De son côté, Rebecca Brown a choisi le selfie. De l’âge de 14 à 21 ans (du 12 septembre 2007 à 2014), elle s'est ainsi prise en photo presque tous les jours et en a réalisé ce montage qui montre quelques étapes de sa vie, des moments où elle est en dépression jusqu'à ceux où elle a présenté des tendances suicidaires. Vous pourrez notamment la voir lorsqu’elle avait les cheveux longs, son premier petit ami, ses visites à l’hôpital, ses cheveux rasés...

Une anglaise de 21 ans atteinte d'un trouble qui la pousse à s'arracher les cheveux a posté un montage video de 6 ans de selfies réalisés pour lutter contre sa maladie.

Vue près de deux millions de fois depuis qu'elle a été postée le 8 juin dernier sur Youtube, la vidéo fait le buzz. On y voit Rebecca Brown, une jeune anglaise de 21 ans, qui s’est prise en photo presque tous les jours pendant plus de six ans. Pourquoi ? Pour illustrer son combat contre sa maladie, la trichotillomanie.

Ce trouble psychologique également appelé trichomanie est un tic (trouble involontaire compulsif) qui se caractérise par l’arrachage compulsif des cheveux, des poils, des sourcils et parfois même des cils. La plupart du temps, cette manie est bénine et/ou transitoire. Mais, persistante, elle peut s’avérer un véritable trouble mental.

Un cercle vicieux comportemental


Elle se déclenche lorsqu’on ressent un stress important ou quand on se sent déprimé. C’est là que s’enclenche le cercle vicieux. Des sentiments comme le stress, la frustration, l’angoisse ou la dépression conduisent au besoin irrépressible de s’arracher les cheveux. L’arrachage procure lui-même un soulagement voire une excitation. Ce bien-être entraîne à son tour culpabilité et honte.

Outre le suivi comportemental, il est recommandé aux personnes atteintes de s'astreindre à une discipline à même d'endiguer le cercle vicieux : tenir un journal pour y consigner ses sentiments afin de mieux les appréhender, conserver les cheveux arrachés pour prendre conscience de la masse que cela peut représenter...

De son côté, Rebecca Brown a choisi le selfie. De l’âge de 14 à 21 ans (du 12 septembre 2007 à 2014), elle s'est ainsi prise en photo presque tous les jours et en a réalisé ce montage qui montre quelques étapes de sa vie, des moments où elle est en dépression jusqu'à ceux où elle a présenté des tendances suicidaires. Vous pourrez notamment la voir lorsqu’elle avait les cheveux longs, son premier petit ami, ses visites à l’hôpital, ses cheveux rasés...