Le service militaire est officiellement de 12 mois en Algérie



L’Assemblée nationale populaire (ANP) a adopté mercredi 9 juillet le projet de loi sur la réforme du service militaire. Il prévoit notamment la réduction de sa durée de 18 mois à un an, la prise en compte de cette période dans le calcul de la retraite anticipée ou proportionnelle, ainsi que la fin de la présentation obligatoire de la carte militaire avant de postuler à un emploi. Le projet de loi, qui faisait partie des promesses de campagne du Président-candidat Abdelaziz Bouteflika, avait été adopté en Conseil des ministres mercredi 21 mai 2014. Il prévoit également que la visite médicale soit remboursée et qu’une prime soit accordée selon les grades. En revanche, le statut obligatoire du service militaire a été maintenu.
Les députés du Front pour la justice et le développement et du Parti des travailleurs se sont abstenus. Lors de la campagne présidentielle, la candidate Louisa Hanoune (PT) s’était notamment prononcé contre l’abrogation de l’obligation de disposer de sa carte militaire pour obtenir un emploi, arguant que “ce ne serait pas équitable vis-à-vis de ceux qui ont effectué leur service national.” Elle souhaitait également l’augmentation de la pension des jeunes appelés, de 3 000 à 18 000 dinars.

algerie-focus.com