Pratique, ne nécessitant aucun effort et alimentée exclusivement par la chaleur de la main, cette lampe de poche est capable de produire de l’électricité à partir de la différence entre la température ambiante et la température de la main. Creuse, cette lampe torche laisse passer l’air à l’intérieur du tube pour le refroidir, tandis qu’ à l’extérieur, la main contribue à le réchauffer.
L’étudiante canadienne a fabriqué deux prototypes : l’un en aluminium pour sa capacité à conduire la chaleur et l’autre en plastique.

D’après ses tests, les performances de sa lampe de poche alimentée par la chaleur corporelle, semblent meilleures lorsque la différence de température devient importante. Cependant, elle explique qu’ à une température ambiante de 10°C, ses deux prototypes sont capables de fournir de la lumière de façon continue pendant 20 minutes.
Le prototype a coûté seulement 25 dollars. En production de masse, il est tout à fait possible d’envisager un prix de vente bien inférieur.
Bien entendu, cette lampe est encore loin de devenir un véritable produit mais la bonne vielle torche Maglite n’a qu’à bien se tenir…
Le grand gagnant du concours remportera en septembre prochain une bourse de 50 000 dollars de la part de Google et un voyage dans les îles Galapagos.