Il y a quelques semaines, quand Pirate3D a annoncé la Buccaneer, la première imprimante 3D grand public pas chère, on n’imaginait pas pouvoir trouver (beaucoup) moins cher. Pourtant, la Morgan vise les 100$! Cette imprimante 3D qui porte le nom d’un célèbre généticien américain (Thomas Hunt Morgan) est basée sur le projet Open Source RepRap et développée par Quentin Harley de Centurion en Afrique du Sud. A l’instar de la Wafate, ce continent relativement pauvre favorise les imprimantes 3D low cost.

RepRap Morgan

Tous les modèles de RepRap existants étaient incompatibles avec l’Afrique (structure complexe et éléments de fabrication indisponibles, entre autres), c’est pourquoi la Morgan a vu le jour, créant une nouvelle branche au projet. La principale différence vient du déplacement de la tête d’extrusion. Là où toutes les imprimantes RepRap ont une tête d’impression bloquée sur un axe (X), laissant le plateau gérer les deux autres axes (Y et Z), cette nouvelle imprimante d’origine africaine imprime avec une tête pouvant se déplacer sur deux axes (X et Y), le plateau ne gérant que la hauteur (Z). Cette technique basée sur la robotique SCARA (Selective Compliance Assembly Robot Arm) nécessite moins de pièces (et donc moindre coût et moindre risque de défaillance) à la fabrication et le résultat est moins encombrant.
Malgré son prix presque dérisoire, l’imprimante 3D RepRap Morgan réalise des impressions de qualité :