Entre retard, et précipitation pour ne pas rater la fenêtre de tir qu'est le Computex, Intel lance ses nouveaux processeurs de bureau, les Core de cinquième génération à architecture Broadwell. Il s'agit des premières puces de bureau en socket LGA-1150 gravées en 14 nm.

L'architecture Broadwell n'en est pas à ses débuts et a déjà fait ses premiers pas avec le Core M en fin d'année dernière avant d'arriver dans les processeurs à destination des ordinateurs portables en début d'année. C'est finalement au tour des PC de bureau d'accueillir les Broadwell-H en socket LGA-1150 (et format BGA). Intel proposait déjà des puces Broadwell double coeur, mais la variante quadri-coeurs a semble-t-il donné du fil à retordre au fondeur. Tant et si bien que si Intel profite du Computex pour lancer ses nouvelles puces, la marque n'a pas fourni d'échantillon à la presse technique européenne pour tests. Il faudra donc un peu de patience.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 01E0000008057774-photo-intel-broadwell-h-lineup.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 33.2 Ko 
ID : 1085

Sur le papier, les processeurs Core de cinquième génération de type Broadwell-H sont gravés en 14 nm, c'est leur premier avantage. Qui dit finesse de gravure supérieure dit généralement consommation moindre, échauffement mesuré et capacité de montée en fréquence supérieure, du moins en principe.

S'il n'y a pas de bouleversement côté architecture, les puces Broadwell-H devraient toutefois proposer un IPC (le nombre d'instructions traitées par cycle d'horloge) 5 % supérieur à leurs homologues Haswell. Comme souvent ces derniers temps chez Intel, la partie graphique intégrée profite de cette nouvelle génération pour s'enrichir avec un plus grand nombre d'unités de calculs, des unités de texture plus nombreuses et une mémoire cache L3 plus généreuse. Il faut dire que ces nouveaux Core sont les premiers au format Socket à disposer d'un Iris Pro, le module graphique haut de gamme d'Intel avec mémoire eDRAM dédiée soudée au packaging à hauteur de 128 Mo.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 01E0000008057772-photo-intel-broadwell-h.jpg 
Affichages : 2 
Taille : 29.2 Ko 
ID : 1086

Pour ce lancement, Intel propose les Core i5 5675C et Core i7-5775C, deux processeurs en socket LGA-1150 avec quatre cœurs d'exécution x86. Comme d'habitude la différence entre Core i5 et Core i7 se situe au niveau de l'HyperThreading qui permet au Core i7 de travailler sur 8 threads. Et le Core i7 aura pour lui une plus grande quantité de mémoire cache de troisième niveau : 6 Mo contre 4 Mo. Dans les deux cas, la puce graphique est une Iris Pro 6200 et les fréquences s'annoncent modérées :


Core i7-5775C, fréquence de base 3,3 GHz et Boost à 3,7 GHz,
Core i5-5675C, fréquence de base 3.1 GHz et Boost à 3,6 GHz,


A la question de savoir si ces nouveaux processeurs, tous deux débloqués au niveau de leur coefficient multiplicateur, s'overclockent facilement, la réponse est déjà donnée au Computex puisqu'Intel montrait quelques systèmes overclockés à 4,2 GHz. Difficile visiblement d'aller bien au-delà sur cette génération qui est présentée par Intel comme une adaptation sur PC de bureau d'une architecture mobile... Il faut dire que la relève de Broadwell sur nos PC va arriver très vite : SkyLake n'étant plus très loin.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 01E5000008057740-photo-cpu-z-broadwell-h-overclocke-a-4-2-ghz.jpg 
Affichages : 1 
Taille : 38.3 Ko 
ID : 1087

Le TDP ou enveloppe thermique s'établit à 65 Watts dans les deux cas. Intel annonce un prix de 366 dollars pour le Core i7 5775C et 276 dollars pour le Core i5 5675C. A voir comment cela se traduit en euros, mais si à l'achat l'attrait principal de ces modèles réside dans le graphique intégré, un coup d'oeil du côté d'AMD et ses nouvellesAPU Godavari s'impose ! Nous aurons bien sûr à coeur de vérifier tout cela dans un prochain test. Notons enfin que bien que débloqués, ces processeurs ne sont plus affublés de la traditionnelle lettre K pour unlocked mais de la lettre C.